Une Vie dans son siècle PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Une Vie dans son siècle PDF, fille de Simon-Jacques et d’Adélaïde, est une aristocrate qui, à ses dix-sept ans, quitte le couvent. Elle rencontre Julien de Lamare quelques jours après sa sortie du couvent. Ce dernier trompe Jeanne avec sa domestique, qui tombe enceinte, puis avec une voisine qui se disait amie de Jeanne.


Avec un mélange de scepticisme et d’humour, d’ironie et de détachement, passionné pour tout et pour tous – sauf pour lui-même -, John Kenneth Galbraith (1908-2006) raconte dans Une vie dans son siècle son exceptionnelle carrière et la faune internationale qu’elle lui a permis de croiser : de Roosevelt à Albert Speer, de Kennedy à Nehru, sans oublier de Gaulle. Ce fils de farmers de l’Ontario a vingt ans quand le spectacle de la Grande Dépression renforce à la fois son sens de l’absurde et son progressisme inné. Entré dans l’administration Roosevelt en 1934, militant dans la campagne démocrate de 1940 et directeur de l’Office des prix pendant la guerre, le voilà présent à Nuremberg où il interroge, entre autres, Goering et Ribbentrop. Professeur à Harvard, il participe aux campagnes de Stevenson et de Kennedy. Ambassadeur en Inde, il contribue, en 1962, à mettre fin au conflit sino-indien. Président de l’Americans For Democratic Action, il se lance dans les mouvements contre la guerre au Vietnam. Economiste de réputation mondiale et inventeur du concept de  » technostructure « , journaliste choyé des médias, grande figure de l’intelligentsia à l’américaine, Galbraith était d’abord un homme qui veut comprendre son siècle et le faire comprendre. C’est ce parfait  » honnête homme  » qui transparaît à chaque page de ces Mémoires.

Elle accouche prématurément de son premier enfant, Paul, qui connaît des problèmes de santé. Fourville tue Julien, après avoir découvert qu’il était l’amant de sa femme. Paul part suivre des études au collège du Havre. Jeanne se retrouve ainsi seule après la mort du baron, de la baronne et de sa tante. Illustration pour une édition de 1883. Personnage principal, Jeanne est une jeune fille, blonde aux yeux bleus. Ayant reçu une éducation destinée à éveiller en elle l’amour de la nature, elle ne connaît rien des réalités et se prend souvent à rêver de l’homme idéal.

Elle est persuadée de la beauté et de l’innocence du mariage. Si elle croit trouver ces qualités chez Julien, elle ne recevra pour amour que la bestialité sexuelle de son mari, et son hypocrisie. Elle consacre sa vie à son fils qui part à l’âge de 15 ans. Le baron Simon-Jacques Le Perthuis des Vauds : le père, qui est fidèle à Rousseau et anticlérical, généreux mais faible :  Sa grande force et sa grande faiblesse, c’était la bonté, une bonté qui n’avait pas assez de bras pour caresser, pour donner, pour étreindre, une bonté de créateur, éparse, sans résistance, comme l’engourdissement d’un nerf de la volonté, une lacune dans l’énergie, presque un vice.

Il est rousseauiste dans son amour pour la nature. Ce personnage est inspiré des grands-pères paternel et maternel de Maupassant. La baronne, Adélaïde : la mère, atteinte d’une hypertrophie cardiaque dont elle se plaint souvent. Elle garde en secret des souvenirs d’une aventure à laquelle elle se rattache. Elle se promène souvent dans l’allée du manoir familial, appelée pour cela « l’Allée de petite mère » par Jeanne.

Ils se marient 3 mois après. Ils partent en voyage de noces pour l’île de Corse, mais à leur retour, Jeanne découvre que son mari est avare et égoïste. Peu de temps après, elle découvre qu’il a mis enceinte sa servante. Fils légitime de Jeanne, surnommé « Poulet » par Jeanne, Lison — la tante — et le baron. Il vit aux Peuples, la maison familiale. Enfant chéri par sa mère, son grand-père et sa grand-tante, il ne jouit pas, malgré tout, d’une très bonne éducation. 15 ans, il est envoyé au collège au Havre.

Il fugue cinq ans plus tard sans laisser de nouvelles. Servante pendant presque tout le roman. Elle était la sœur de lait de Jeanne, puis elle l’accompagne dans sa vie, malgré le désespoir que vit Jeanne tout le long de sa vie par sa faute. Elle quitte la famille après avoir été mise enceinte par Julien mais revient 24 ans plus tard pour aider sa sœur de lait en difficulté avec son fils.

Adultère, argent, crime, éducation des filles, mariage, religion, enfants, famille, femme, méchanceté humaine, amour, mort. Barbara Schulz dans le rôle de Jeanne. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 décembre 2018 à 16:34. Vie publique : au coeur du débat public.