SurVivantes PDF

Pour être avisé-e de la publication de nouveaux articles, Écrivez-nous en indiquant Oui comme sujet de surVivantes PDF message. Est-il permis de critiquer l’activisme transgenre ? Que serait-il arrivé si la « gestation pour autrui » était née à l’initiative d’un groupe de femmes ? La parité est une chose, la compétence en est une autre !


Esther Mujawayo, Rwandaise, Tutsi, parle. Souâd Belhaddad écoute, écrit. Elles relisent. Prend forme, peu à peu, une Esther qui s’exprime, exprime le Rwanda, le génocide rwandais. En 1994, à quelques heures d’avion d’Europe. Comment  » ça  » peut-il arriver ? Cinquante ans après la Shoah. Et si on en réchappe, comment peut-on y survivre ? Voici l’histoire d’Esther, Tutsi donc, fille de pasteur, sociologue, mariée, mère de trois filles qui, avec elle, réchappent de la tuerie, alors que sa famille et celle de son mari – lui compris – sont massacrés. Extraordinairement forte, belle, lumineuse, vivante, Esther raconte son parcours – de sa naissance dans un village des mille collines à sa vie actuelle, en Europe. Et si nous serrons les poings d’incompréhension devant les horreurs que l’homme peut imposer à l’homme, jamais Esther ne nous impose de pathos. Magistrale leçon de vie, dont Simone Veil dit, dans l’entretien qu’elle lui a accordé et qui se trouve en fin d’ouvrage :  » Vous savez, rien que de vous entendre maintenant j’ai des frissons d’émotion. D’émotion par rapport à ce passé commun, je dirais, et à cette similitude de nos situations à près de cinquante ans de distance.  » Un livre fort, impressionnant, pour qu’on n’oublie pas. Et pour renouveler notre espoir de plus d’humanité.

Polysesouvient par une lettre adressée au premier ministre François Legault au sujet du registre des armes à feu. Individus et groupes peuvent adresser cette lettre à M. La Semaine de la rose blanche, à la fois une commémoration de la tuerie de l’école Polytechnique et une campagne de financement pour éveiller l’intérêt scientifique des jeunes filles, bat son plein. La Fédération des femmes du Québec légitime-t-elle la culture de l’agression ? La Dre Olga Toleva est coorganisatrice de l’événement « Tout le monde en rouge – Manitoba », prévu mercredi à Winnipeg, et dont le but est de sensibiliser les femmes à la santé cardiovasculaire. Nathalie Simard a confirmé à Guy A. Lepage qu’elle avait longtemps eu l’impression de survivre plutôt que de vivre, et ce, même après avoir pris son courage à deux mains pour dénoncer son agresseur, Guy Cloutier.

La focalisation sur le port du voile dans les parlements a sans doute été déterminante. De Dua Lipa à Diana Ross, et feu Aretha Franklin, les femmes ont été particulièrement honorées. Témoignant devant le comité de la défense de la Chambre des communes, Me Deschamps a soutenu vendredi que le processus de traitement des plaintes dans l’armée ne sert toujours pas très bien les victimes d’agression sexuelle. Dans un essai poignant, Jeannette Bougrab s’en prend à ceux qui, en Occident, soutiennent le port du voile comme instrument d’émancipation des femmes, alors que dans plusieurs pays, nombre d’entre elles risquent leur vie pour échapper au joug des islamistes radicaux. Jamais, comme directeur, soit depuis 2002, le Dr Duic n’a embauché de femmes. Dans la même période, il a embauché 23 hommes.

Ayant scruté sous IRM l’encéphale de près de 200 personnes des deux sexes, l’équipe a constaté presque quatre années d’écart entre les unes et les autres. Là serait l’une des causes de la vivacité intellectuelle plus durable des femmes. Contrastant avec le bonheur désinvolte affiché sur ces plateformes, ce mal-être se fait aussi sentir chez les plus jeunes. Le gala des prix Écrans canadiens aura lieu le 31 mars, mais on peut déjà annoncer qu’un film québécois remportera le prix du meilleur long métrage de 2018. 50 – Comment construire un avenir durable avec et pour les femmes ?

L’essor des mouvements politico-religieux, dont le plus prospère est désormais l’islamisme, met en danger les avancées de l’égalité de sexe, des droits des femmes et des libertés, acquises par des luttes sociales et politiques. Sur internet, des femmes proposent de porter un enfant pour les couples qui ne peuvent en avoir. Pour plusieurs milliers d’euros, en toute illégalité et sans aucune garantie. Il a demandé mercredi la tenue d’une commission parlementaire spéciale pour y parvenir.