Recherches sur les petits groupes PDF

Dans le projet des nouveaux programmes, le théâtre se situe à la fois dans recherches sur les petits groupes PDF domaine de l’éducation littéraire et dans celui de l’éducation artistique. Compétences et objectifs en littérature : p 7, 10 et 11. Compétences et objectifs en éducation artistique : p 9 et 23.


Dans le but de mettre en place un projet théâtre sur l’année, qui ne nous oblige pas à nous transformer en metteurs en scène de dernière minute pour préparer la fête de fin d’année, voici une proposition de programmation d’activités qui permette aux enfants de s’approprier, petit à petit, les rudiments de cet art, tout en développant leur créativité, leur esprit critique et leur culture. L’année s’organise en trois grandes périodes, modulables selon les niveaux et les besoins des enfants. 2ème période : Jeux dramatiques et improvisations. 3ème période : Travail sur les textes d’auteur. Je précise que nous avons volontairement éliminé l’écriture théâtrale qui est une option qui peut se dérouler en parallèle.

La 1ère période peut se faire en classe entière, mais pour les deux autres, le travail par petits groupes demandera plus d’attention de la part de tous. En fin d’année, le rythme s’accélère en prévision du spectacle et l’on pourra prévoir de faire passer une saynète dès qu’il y a un petit creux dans l’emploi du temps de la classe. Elle se déroule de la rentrée jusqu’à la Toussaint, au moins. Pour les plus grands, ce sera en fonction de leur évolution . D’autre part, tout au long de l’année, il est important de prévoir un moment de mise en route et un moment de fin de l’activité. Faire découvrir aux enfants leurs propres moyens d’expression en les plaçant dans des situations un peu inhabituelles. Faire prendre conscience à chacun de son corps, de ce qu’expriment les attitudes que peut prendre celui-ci.

Pendant cette période, l’enfant n’est jamais seul devant les autres, mais on lui pose un problème dans chaque jeu, afin de lui faire acquérir des outils pour la suite. Avant tout, il est nécessaire de délimiter un espace de jeu, qui servira tout au long de l’année à délimiter la frontière entre le jeu et la réalité . Toutes ces variations sont faites pour être croisées entre elles, étant entendu qu’on augmentera ainsi la difficulté en fonction des objectifs recherchés. Dire une phrase en s’éloignant du groupe, sans crier mais de façon à ce que l’on continue de l’entendre. Cette liste ne peut être exhaustive, d’autres idées vous viendront au fur et à mesure.

Certains exercices pourront être repris en début de séance pour un échauffement et pour favoriser la concentration. O,  » on peut définir le jeu dramatique comme l’activité qui consiste à placer des personnes dans une situation fictive et à les faire réagir. C’est une deuxième phase nécessaire car c’est la période la plus créative qui permettra d’introduire des échanges pour construire. Pour les plus grands, elle peut se dérouler de novembre jusqu’en février, voire à Pâques, avec des exercices d’expression corporelle, en parallèle.

Pour les plus petits, jusqu’à Pâques. A faire par petits groupes de 2 ou 3 enfants selon le cas. 2 papiers : un lieu et une phrase à replacer. Etant entendu qu’il doit toujours y avoir une histoire complète avec un début, au moins un événement et une fin. L’avantage du conte est qu’il donne un canevas de jeu avec des points de repères, sans les enfermer dans un texte à dire. Dans un premier temps, on demande une improvisation réaliste. Le choix des sujets est large.

L’enseignant travaille aussi son imagination ! Au bout de quelques séances, souvent les enfants proposent eux-mêmes des thèmes. Là encore, il est absolument nécessaire de délimiter un espace spatio-temporel , connu des joueurs et des joueurs en attente, qui correspond à un espace psychique du jeu. Préparation dans les coins de la salle. Le maître passe dans les groupes pour apporter des éclaircissements ou relancer la discussion mais il faut essayer de ne jamais apporter de solution.