Réduire les risques du cancer du sein par l’alimentation PDF

A l’attention de Gilles Charles, à propose de l’utilisation du réduire les risques du cancer du sein par l’alimentation PDF nitrité et de la présence de nitrosamines dans certains aliments du type charcuterie sèche. Mon commentaire est peut être un peu tardif, mais j’étais en congé ! A propos de l’ article de Gilles Charles sur les N-nitrosamines, et l’ utilisation des nitrates dans les produits alimentaires.


Ces dernières années, la recherche médicale aux Etats-Unis a fait des progrès décisifs concernant la relation entre nutrition et cancer. Tout vous est révélé dans ce livre utile à toute les femmes soucieuses de protéger leur santé par une alimentation équilibrée.

Je voudrais rajouter aux explications de Charles,  qu’ il existe des investigations sur la possibilité de diminuer les doses de nitrites utilisés comme additifs, en les remplacant par autres substances qui jouent le même rôle que les nitrites, mais qui n’ ont pas des effets toxiques. CE disponible sur le site de l’union européenne. Les doses d’incorporation des nitrates et nitrites en charcuterie sont les suivantes: annexe Arr. Ce qui est inférieur à la dose réglementaire d’incorporation. Voulez vous supprimer le sel ?

Nous avons fait au CTSCCV de nombreuses études sur les produits de substitution dans le cadre de la mise au point de produits pour regime sans sel. Nous vous assurons que l’utilisation des nitrites au juste emploi présente l’alternative raisonnable d’une couleur de charcuterie conventionnelle qui consomme des nitrites pour se former et d’une bonne protection contre  Cl. Si vous avez des questions précises sur cette problématiques nous y repondrons avec plaisir. J’ai souvenir qu’un professeur respectable d’hygiène alimentaire de Maisons Alfort nous disait toujours que l’on consommait plus de nitrite en léchant un radis qu’en mangeant du jambon.