Querelles françaises PDF

Please forward querelles françaises PDF error screen to srv. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Etat ou société civile ? République ou Empire ? Le progrès par le social ou par le droit ? Les droits de l’Homme ou la loi des Etats ?
Les querelles françaises les plus actuelles sont aussi les plus anciennes. Et elles n’ont pas fini de nourrir le débat public, tandis que la France s’interroge, comme rarement dans son histoire, sur ce qui fonde sa singularité.

Charles Perrault, déclencheur de la querelle des Anciens et des Modernes. Classiques, ou Anciens, menés par Boileau, soutiennent une conception de la création littéraire qui repose sur l’imitation des auteurs de l’Antiquité. Modernes, représentés par Charles Perrault, soutiennent le mérite des auteurs du siècle de Louis XIV, et affirment au contraire que les auteurs de l’Antiquité peuvent être dépassés, et que la création littéraire consiste à innover. Ils militent donc pour une littérature adaptée à l’époque moderne et des formes artistiques nouvelles. Classiques et des Modernes éclate sous la Renaissance. La querelle italienne annonce la querelle française tout en étant différente. Renaissance entre deux époques des lettres, des arts et des mœurs.

Elle est le fait de lettrés qui se sentent plus enracinés dans la  République des Lettres  que dans aucun État contemporain. De 1653 à 1674, les partisans d’un merveilleux moderne se singularisent contre les  Anciens . Le Joconde de La Fontaine connait un vif succès brillamment défendu par Boileau dans une Dissertation sur Joconde, qui parait anonymement. Pour lui, sous l’apparent progressisme des Modernes se cachent aussi des enjeux de pouvoir. En défendant les Anciens, il défend aussi, au nom de la diversité des héritages, des marges de liberté dans la République des lettres.