PRAIRIE PARFUMEE OU S’EBATTENT LES PLAISIRS PDF

PRAIRIE PARFUMEE OU S’EBATTENT LES PLAISIRS PDF le Coran ne condamne pas explicitement l’homosexualité, les écoles traditionnelles de loi islamique décrivent l’homosexualité comme une turpitude condamnée moralement et socialement dans sa pratique publique ou dans l’incitation à sa pratique. Rompant, comme les autres religions monothéistes, avec l’esprit de tolérance qui sévit dans le pourtour méditerranéen et dans le monde proche-oriental antique, l’Islam rejette l’homosexualité.


La différence anatomique des sexes, présentée comme voulue par Dieu, sert souvent de socle à toute réflexion sur la sexualité selon laquelle cette différenciation primordiale doit être respectée, et tout comportement doit veiller à sa perpétuation. Dans le Coran, il est indiqué que les membres du peuple de Loth, prophète et neveu d’Abraham, étaient les premiers parmi les mondes à avoir une population homosexuelle. Loth, quand il dit à son peuple :  Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n’a commise avant vous ? Les Imams Mālik ibn Anas et Muhammad bin Idrîs al-Châfi’î, classent eux les homosexuels avec les adultérins, qu’ils soient eux-mêmes mariés ou pas. Ce sera à partir d’un héritage culturel étranger, que désormais la gravité de la sodomie sera décrite comme étant son opposition avec la finalité des rapports charnels, donc le fait qu’elle est nuisible à la procréation et à la pérennité de l’espèce humaine.

Pour Oubrou,  aucun texte univoque, authentique, ne fait mention d’une quelconque sanction contre les homosexuels. La Fondation Al-Fatiha à la marche des fiertés de San Francisco 2008. Homme bisexuel se revendiquant LGBT et musulman à la marche des Fiertés LGBT Paris 2018. L’homosexualité reste globalement mal perçue dans le monde musulman actuel, souvent présenté comme conservateur et traditionaliste. Aussi est-elle interdite par la loi dans une majorité de pays de culture musulmane.