Précis de gestion des ressources humaines PDF

Les insuffisances les précis de gestion des ressources humaines PDF accentuées 6 3. Gestion des programmes d’aide extérieure et renforcement des délégations Total sous-objectif 2.


La satisfaction de ces besoins doit permettre de faire face aux lourdes et pressantes responsabilités politiques que l’Union se doit d’assumer dans ces domaines. L’effort de rationalisation devra, bien entendu, être poursuivi. Ceci sera fait tout particulièrement par la mise en œuvre des mesures d’externalisation exposées ci-après. Le Groupe de planification et de coordination compétent en matière d’externalisation assurera la cohérence des approches retenues avec le cadre juridique et administratif global. Les représentants du personnel seront associés à ces travaux, pour toute activité actuellement effectuée au sein des services de la Commission. Toute externalisation implique qu’un certain nombre des effectifs internes qui actuellement mettent en œuvre ces mêmes tâches, se verront obligés de changer d’occupation.

Par conséquent, des mesures d’accompagnement ciblées et efficaces sont d’une importance capitale. Les grandes lignes de ces mesures font l’objet d’une communication soumise en parallèle à la présente communication, à l’initiative de M. KINNOCK, au collège, en vue d’engager la procédure de concertation avec les organisations socioprofessionnelles. Toc488118592Formation et nouvelles technologies Les initiatives de formation nécessaires au redéploiement des fonctionnaires libérés par les abandons ou réductions d’activités, les mesures de rationalisation ou les externalisations, se doivent d’être extrêmement ambitieuses, compte tenu de l’étendue du défi. Ces mesures font l’objet d’une communication soumise en parallèle à la présente communication, à l’initiative de M. Demande à l’autorite budgetaire La Commission estime indispensable un renforcement rapide de ses effectifs correspondant à la demande constatée, soit 717 postes. Une demande en crédits de formation sera également introduite.

Questions en suspens Financement de ressources humaines par la partie B du budget L’examen des divers instruments d’externalisation est toujours en cours et les domaines d’activités de la Commission qui pourraient éventuellement en faire l’objet, ont été identifiés au cours des travaux effectués par le Groupe de pilotage. Les implications budgétaires en 2001 de la résorption de certains BAT font l’objet d’un rapport soumis en parallèle à la présente communication, à l’initiative de Mme SCHREYER, au collège. Sur cette base, la Commission charge Mme SCHREYER, en accord avec M. PRESIDENT, d’examiner les possibilités de recentrage des tâches opérées dans les différents sites, afin d’améliorer la productivité et la coordination des services, et de lui en faire rapport d’ici à la fin de l’année 2000. Il s’agirait en particulier de définir une solution globale et plus cohérente dans le choix des activités incombant aux services de la Commission situés à Luxembourg. En conséquence, la Commission charge M. PRESIDENT et Mme REDING de lui soumettre, d’ici à la fin de l’année 2000, des propositions visant la mise en place d’une stratégie intégrée d’information et de communication.

Il s’est particulièrement penché sur la productivité de différents instituts et s’est interrogé sur l’éventualité de procéder à la fermeture de l’institut de Petten. Par conséquent, la Commission charge M. BUSQUIN de solliciter, de la part du Centre commun de recherche, une réflexion sur l’éventualité de fermer définitivement l’institut des matériaux avancés de Petten et de lui en faire rapport, d’ici à la fin de l’année 2000. Mme SCHREYER, en accord avec M. STABEX, SYSMIN, énergie, tourisme culturel, coopération, etc. Il est à la fois un outil d’information,d’évaluation, de décision mais aussi de communication dans l’entreprise. Tout décideur doit se doter d’un tel dispositif sous peine de perdre rapidement le contrôle de son entreprise.