Peaux de phoques PDF

Les dix-huit espèces actuelles incluent notamment les vrais phoques et les éléphants de mer. Le crâne du phoque commun montre les peaux de phoques PDF puissantes. Les phoques sont des chasseurs opportunistes qui adaptent leur régime alimentaire carnivore aux conditions locales.


Tynesqyn avait élevé Tynenne, sa fille unique, comme un garçon. Quand elle était petite fille, pour ne pas s’ennuyer seule, il l’emmenait ramasser sur la grève ce que la mer avait rejeté. Elle l’accompagnait aussi lorsqu’il allait chercher du bois. Sur le chemin du retour, il portait sa fille fatiguée sur l’épaule avec sa charge. C’était un homme vigoureux et très véloce capable de rattraper à la course les proies qui s’enfuyaient. À l’époque, on chassait encore à la lance. Il se précipitait sur les veaux marins – de petits phoques qui s’étaient hissés sur la banquise -, et il projetait son arme sur eux. Tynesqyn avait appris à sa fille a s’endurcir et, quand son corps fut aguerri il apporta dans le joron’e – la tente intérieure de leur habitation – une pierre d’exercice. L’écrivain tchouktche Veqet est née en 1934 à Uvelen, un village situé sur le détroit de Béring, là où se rencontrent, en face de l’Alaska, l’océan glacial Arctique et le Pacifique. C’est dans ce village de chasseurs et de graveurs sur ivoire de morse qu’elle s’est imprégnée très jeune des mythes, des contes et des légendes de son peuple. Ses propres textes y puisent leur inspiration et mettent en scène les aventures et les guerres de ses ancêtres tchouktches telles que sa mère les lui avaient peintes. Écrit dans une langue sobre, « Peaux de phoque » entremêle à merveille ces histoires pour rendre toute la poésie mais surtout l’âpreté de la vie quotidienne du Grand Nord.

Ils ont moins de dents que les carnivores terrestres mais leurs canines sont particulièrement puissantes. En mer, nageurs moins rapides que les otaries, ils se déplacent en godillant et vont plus au large que leurs congénères. La première mue accompagne le sevrage et voit la mise en place du pelage de poils de jarre et de bourre. Le premier nom du taxon fut phocacés, il incluait les Otariinae et certains Proboscidea aquatiques. Deux espèces vivantes, plus une éteinte dans les Caraïbes vers 1950. Trois espèces, dont le Phoque de Sibérie, un phoque d’eau douce, qui vit dans le lac Baïkal. Les monachinés, c’est-à-dire les phoques moines, sont inféodés aux mers tropicales et subtropicales.

Monachus monachus est la seule espèce de phoque présente en Méditerranée, où elle est devenue très rare. Les eystophorinés, ou phoques à crête, se caractérisent par un organe érectile, formant une sorte de trompe ou de crête, sur la tête des mâles. Les phocinés, enfin, sont des phoques arctiques. Il représentait autrefois la nourriture essentielle des peuplades côtières de l’Arctique. Un des ancêtres des Pinnipèdes, Enaliarctos qui vivait il y a 24 à 22 millions d’années à la fin de Oligocène, possède déjà des mœurs amphibies. La chasse aux phoques est ancienne. Largement répandue autrefois, en particulier pour la fourrure, la chasse aux phoques a été sujette à embargo jusqu’en 1995.

Les phoques sont aussi mis en danger par les fermes à saumons. Ces élevages constituent des ressources de nourriture qui attirent les phoques mais les animaux sont ensuite massacrés par les producteurs qui n’hésitent pas à faire appel à des chasseurs professionnels et à s’en prendre à des espèces menacées pour défendre leur production. David Macdonald, The Encyclopedia of Mammals, Facts on File, 1984, p. Cette capacité est principalement due à leur volume sanguin et à leur quantité de myoglobine dans les muscles plus importants, ainsi que la flexibilité de la cage thoracique qui peut, sous l’effet de la pression, s’aplatir et comprimer l’air des poumons. Kroeger,  For whales and seals the ocean is not blue : a visual pigment loss in marine mammals , European Journal of Neuroscience, vol. Daniel Robineau, Phoques de France, Fédération Française des Sociétés des Sciences Naturelles, 2004, p.

Bras et cuisse, relativement courts, sont inclus en effet dans le contour du corps. Jean Chaline, Didier Marchand, Les merveilles de l’Évolution, Editions Universitaires de Dijon, 2002, p. Marine mammals of the world : FAO species identification guide, Food and Agriculture Organization of the United Nations, coll. United Nations Environment Programme , 1993, 320 p. Kovacs, Marine Mammals: Evolutionary Biology, Academic Press, 2015, p.