Oeuvre Poetique (2tomes) PDF

Les Satires, Épîtres, L’Art poétique, Le Lutrin. Admirateur et ami de Molière pendant dix ans, familier de Oeuvre Poetique (2tomes) PDF et de Chapelle, il fut dans le dernier quart du siècle le collègue et interlocuteur privilégié de Racine. Quinzième enfant de Gilles Boileau, représentant typique de la petite bourgeoisie parlementaire, greffier de la Grand’ Chambre du Parlement de Paris, Nicolas Boileau est, dès son plus jeune âge, destiné au droit. Il commence ses études au collège d’Harcourt.


Ce n’est qu’en troisième, après avoir rejoint le collège de Beauvais pour étudier le droit, qu’il se fait remarquer par sa passion pour les grands poètes de l’Antiquité. Jean Boileau, un notaire royal anobli par Charles V. Cependant, rien dans la condition de Boileau ne laisse à penser qu’il ait pu avoir de véritables titres nobiliaires. Son père le destinant à la cléricature, il entreprend des études de théologie à la Sorbonne, mais elles ne sont pas couronnées de succès. Admis au barreau le 4 septembre 1656, il en est rapidement dégoûté. Page de titre de la première édition des Satires de Boileau. La douzième satire, Sur l’Équivoque, fut interdite par Louis XIV sur l’intervention du père Le Tellier, confesseur du roi, malgré les démarches contraires du duc de Noailles.

Quel lion, quel tigre, égale en cruauté Une injuste fureur qu’anime la Piété ? Traité du sublime ou du merveilleux dans le discours. On y trouve les neuf premières Satires, les quatre premières Épîtres, L’Art poétique en vers, encore inédit, les quatre premiers chants du Lutrin, lui aussi inédit, et la traduction du Traité du sublime attribué au rhéteur Longin. Parvenu à l’âge de la maturité, il compose douze Épîtres, qu’il fera paraître entre 1670 et 1697. Il commence la même année son Art poétique ainsi que Le Lutrin, œuvre entreprise sur un défi du président de Lamoignon. Parallèlement, il fait paraître en 1674 le Traité du sublime du pseudo-Longin. Comme poète, il entreprend de définir le goût, et cherche à fixer d’une manière claire et précise les lois et les ressources de la poésie classique.