Nouveaux passages transatlantiques PDF

Pan American World Airways appelée aussi  Pan Am  fut une compagnie aérienne américaine des années 1930 jusqu’à sa disparition en 1991. On lui attribue de nombreuses innovations qui ont marqué l’industrie aérienne nouveaux passages transatlantiques PDF. Cette photo de Juan Trippe examinant le globe de son bureau est l’image la plus célèbre du fondateur de la Pan Am.


L’histoire de la pensée américaine est en partie celle d’un dialogue avec les sources européennes, dialogue dont les modalités vont de l’emprunt direct à la contestation polémique. Mais les échanges ne se font pas en sens unique, et de nombreux théoriciens français prêtent la plus grande attention à la pensée américaine, héritière de la tradition analytique, du pragmatisme et du transcendantalisme. L’objet du numéro est de faire le point sur ce dialogue complexe et en partie souterrain, et de s’interroger sur les métamorphoses que subissent les notions et les pratiques dans un contexte épistémologique et institutionnel différent de celui qui leur a donné naissance.

Pan American Airways, Incorporated fut fondée en 1926 par John K. Bevier, vice-président, comme desserte aérienne de Key West, en Floride à La Havane, Cuba. Juan Trippe et ses associés décidèrent d’étendre le réseau de Pan Am à travers l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. En 1929, la société mère de Pan Am, l’Aviation Corporation of the Americas, était une des valeurs les plus animées de la Bourse de New York, et la spéculation redoublait à chaque fois qu’une nouvelle ligne était ouverte. Le Sikorsky S-42 fut l’un des premiers hydravions de Pan Am, et fut utilisé pour une reconnaissance de la ligne San Francisco-Chine. Alors que Pan Am développait son réseau en Amérique du Sud, elle négociait aussi avec la Grande-Bretagne et la France pour ouvrir une desserte aérienne entre les États-Unis et l’Europe.

Miami était un hub pour les voyages inter-américains pendant les années 1930 et 40. Les clippers, comme on les appela, étaient à l’époque les seuls avions civils américains capables de réaliser des vols intercontinentaux. Le Boeing 377 à double pont fut l’avion à hélices le plus luxueux de Pan Am. Après la guerre, la flotte de Pan American fut rapidement remplacée par des avions civils plus rapides, comme le Boeing 377, le Douglas DC-6, et le Lockheed Constellation. En 1962, avec l’augmentation du trafic, Pan Am passa commande à IBM du PANAMAC, un ordinateur puissant qui enregistrait les réservations d’avion et d’hôtel, et gérait une quantité d’informations très importante sur les villes, les pays, les aéroports, les avions, les hôtels et les restaurants. La crise pétrolière de 1973 marqua le début de la chute de Pan Am. Comme d’autres compagnies aériennes de premier plan, Pan Am avait investi dans une flotte importante de nouveaux Boeing 747 dans l’espoir que la demande de transports aériens continuerait à augmenter.