Nouveau French for business, Langue de spécialité, édition 2000 (Livre de l’élève) PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une nouveau French for business, Langue de spécialité, édition 2000 (Livre de l’élève) PDF intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide.


Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Ils sont à la source des maux de la nation abîmée. Cela fait cinquante ans que l’école est, plus particulièrement, le souffre-douleur de ces dingos mégalos. Ils biberonnent au marxisme et aux lubies d’une société sans classes ni frontières. Quand Manuel Valls présente cette semaine la réforme du collège comme une « refondation », qu’il oppose au « statu quo » que défendrait l’opposition, il est le porte-voix docile des indéboulonnables « experts » de la Rue de Grenelle, qui inspirent depuis toujours la même politique éducative. Le naufrage de l’enseignement est à l’image du déclin de la France, que l’État ne fait rien pour conjurer.

Oui Mr Rioufol le saccage de l’école abîme la Nation mais pas n’importe quelle Nation puisqu’il s’agit d’éradiquer toute référence à la Nation Française blanche, patriarcale,chrétienne pour lui substituer une Nation colorée aux origines hypermultiples. Continuons ainsi et ils vont réussir parfaitement à créer cette nouvelle Nation qui sera tout sauf Française et européenne. De toutes les manières le remplacement démographique se fait à grands pas, il est visible et sera accompli dans un laps de temps égal à la durée de vie d’un homme. Si les démographes sont corrects dans leurs prévisions, le Royaume-Uni pourrait devenir une nation minoritairement blanche d’ici 2050. Des conflits raciaux pourraient alors éclater et les enfants blancs sont ceux qui auraient le plus à y perdre. Et surtout que l’on ne me dise pas que la situation est différente en France.

Voilà ce qui nous attend dans 30 ans, nous serons minoritaires, voire peut être avant au regard des chiffres hallucinants sur les tests de naissance de la drépanocytose. Si la pilule est mauvaise, on l’enrobe dans de la confiture. Si elle est infecte, on ajoute un autre procédé aux deux autres, on soûle tellement avec des gesticulations et des mots, des mots dans tous les sens le récalcitrant qu’il cède. Râleurs mais finalement faibles, nous le sommes aussi sinon nous n’en serions pas là.