Molière, reviens, ils sont devenus fous ! PDF

Origine Cette expression date du XVe siècle. Ce n’est qu’une métaphore car la victime n’a pas obligatoirement une barbe, même s’il est fort probable qu’elle a un nez. Elle est issue d’un molière, reviens, ils sont devenus fous ! PDF de deux locutions qui indiquent simplement la proximité immédiate, « sous le nez » et « devant la barbe », autrement dit, « devant le visage ». Exemple « Et ainsi l’on rentre à Landachkoa, village de France, passant sur le pont de la Nivelle, à la barbe des carabiniers d’Espagne.


Comment Molière aurait-il décrit nos candidats à l’élection présidentielle ? Des avares, des misanthropes, des malades imaginaires ? Et Voltaire, Balzac, Montesquieu, qu’auraient-ils dit de notre actualité politique ?

Redécouvrez les annonces, bourdes et petites phrases des candidats à l’aune des citations des grands classiques : un recueil d’anachronismes savoureux et caustiques qui vous feront apprécier la campagne !

Cette traduction sera définitivement supprimé et ne peut pas être récupéré. Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. Bon, j’m’en vas me manifester au nez et à la barbe de l’amie Cotentine, pisqu’on dirait bien que ch’us le pommier su’l’site ! Eh, les enfants de belle zik, pour ce soir, j’ai tablé sur 8 à 10 personnes chez Raym. Si y faut, on s’poussera un chouïa. Et honey qui mal y pense !

2006 à 07h39 : Et honey qui mal y pense ! Qui, pour certains, en auront un petit coup dans le nez qui, chez eux, se trouve providentiellement au-dessus de la barbe ? C’est curieux, dans cette expression, j’avais toujours compris une autre connotation. Dans mon coin, quand on dit « au nez et à la barbe de quelqu’un », ça veut dire peut-être en sa présence, mais surtout sans qu’il s’en rende compte, « à l’insu de son plein gré », quoi. Effectivement, cette connotation existe, cela peut aussi être sans qu’il s’en rende compte, d’où le « si elle a pu constater l’action ». Mais, dans la signification réelle et d’origine, cela peut être vraiment sous son nez, à sa vue.

Encore une expression qu’il faudra s’abstenir de prononcer sans discernement devant certains extrémistes sous peine d’être mal compris ! Zut, Borikito a réagi avant moi ! S’agit-il alors de la barbe à papa ? Jonayla, est bien exprimée dans l’exemple donné par God pour les détails de cette expression. 2006 à 08h54 : Gafalafatouah, méfitouah, fégafatouah ! Partouze Réunion à l’Âne vert aujourd’hui pour quelques Belges expressionautes. Amusez-vous bien et pensez aux plusieurs milliers qui ne seront pas là !

Au nez, au nez et à la barbe : Sous les yeux de quelqu’un, souvent avec l’intention de le narguer. Il me semble que cette idée de nargue est effectivement plus juste que celle d’hostilité , et que, pour la victime , la notion de dépit , de vexation est plus nette que celle de « désapprobation ». Voyons, allonge toi, et dis moi ce que tu ressens très précisément après que j’eus ainsi envoyé ce message à ton nez et à ta barbe . PS : j’ai entendu des nanas dire « cause à mon cul » et non « cause à ma barbe » : nuance, non ?