LINUX – Maîtrisez l’administration du système PDF

Il LINUX – Maîtrisez l’administration du système PDF deux mots homonymes livre. L’expression religions du Livre fait référence aux religions juive, chrétienne et islamique. Un livre blanc est un document officiel publié par un gouvernement ou une organisation internationale.


Ce livre sur l’administration du système Linux s’adresse à tout informaticien appelé à gérer ce système d’administration et désireux d’apprendre ou de consolider des bases acquises sur le terrain. Indépendant de toute distribution, le livre fait le tour des connaissances de base sur l’installation d’une distribution, les principales commandes Gnu et scripts shell, la gestion des disques et systèmes de fichiers, le démarrage et l’arrêt du système, l’impression, les tâches communes d’administration, la configuration des services réseau, le noyau, la sécurité, la configuration de l’environnement graphique.

En comptabilité, le grand livre est le recueil de l’ensemble des comptes d’une entreprise. Un livre numérique est un fichier informatique pouvant être lu par un appareil électronique portable voué à l’affichage de textes numérisés. Un livre est une section d’un ouvrage, non nécessairement publiée séparément. Ce sens plutôt ancien est à rapprocher de tome, partie, voire chapitre.

Une livre est initialement une unité de masse. Par métonymie, une livre est une unité monétaire très utilisée, hier et aujourd’hui. La Livre est une rivière, affluent de la Marne, en France. Le Livre de la jungle est une œuvre de Rudyard Kipling. Le Grand Livre est un roman de science-fiction de Connie Willis.

Le Livre est un court métrage de Magali Negroni. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 8 février 2019 à 15:25. Il est tout particulièrement destiné aux utilisateurs néophytes, ou n’ayant pas ou peu de connaissance sur la sécurité informatique en général, et sous Linux en particulier. Concernant ce document, il aurait été possible de le faire de manière beaucoup plus synthétique.

Mais il n’était pas mon but de faire une documentation trop ardue à comprendre Donc si vous trouvez que je suis trop long dans mes explications ou que je me répète, je vous autorise à en arrêter la lecture ! Ce document a été écrit en parallèle d’une conférence organisée par la Guilde le 2 juillet 2003. Le style utilisé s’est voulu le plus didactique et progressif possible, afin que les utilisateurs ayant le moins de connaissance de Linux puisse comprendre les concepts décrit ici. Pourquoi parler de la sécurité d’un système informatique ? Cela a t’ il une réelle importance ?

Où n’est-ce là qu’un sujet purement théorique, issus des cerveaux fébriles de quelques paranoïaques qui voient le mal partout ? Dans un premier temps, vous trouverez la réponse à cette question en vous posant vous même ces quelques questions. Est-ce que vous laisseriez votre maison, toutes portes et fenêtres ouvertes, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit ? Que vous soyez ou pas présent ? Sans doute non, car votre domicile contient des biens qui pourraient tenter un voleur ou un vandale. En informatique, et du moment que la machine que vous utilisez est connectée en réseau, c’est un peu la même chose.

En fonction de votre lieu de connexion, de la machine que vous utilisez, et de l’importance des documents que vous pouvez accéder grâce à elle, vous serez plus où moins sensibilisé à ces problèmes de sécurité. En effet, il existe sur les réseaux, et tout particulièrement sur Internet, des personnes peu scrupuleuses qui voudront atteindre, pour une multitude de raisons différentes, le contenu de votre machine. Par contre, dans un second temps les problèmes de sécurité nous concerne tous, qui que nous soyons. En effet, que diriez vous d’une personne qui irait emprunter votre voiture, faire quelques délits, puis vous la rendrait sans que vous ne vous en aperceviez ?

Là encore, l’informatique se trouve face aux mêmes problèmes que la vie de tout les jours. Attaque par rebond d’un serveur d’une grosse société commerciale, ou d’une administration. Ce tableau de la situation n’est pas particulièrement réjouissant, n’est-ce pas ? Ce n’est que la réalité, un peu froide et brutale de la situation.

Je me refuse en effet à utiliser le mot de hacker, dont je préfère garder le sens premier. Et surtout, contrairement à un autre OS bien connu du grand public, vous n’aurez pas à passer votre temps à vous poser l’angoissante question « Mais qu’est-ce que fait mon ordinateur ? Est-ce qu’il n’est pas entrain de diffuser des informations sans mon autorisation ». Dans les chapitres qui vont suivre, nous commencerons par un rapide rappel des notions de bases du réseau, puis nous verrons comment ne pas provoquer l’intrus, en ne l’invitant pas à passer par des portes grandes ouvertes pour commettre ses méfaits.