Le vallon du diable PDF

Le pont du Diable, à Céret. Il présente la particularité de disposer du bassin versant le plus méridional de la France continentale. Le cours du Tech, en amont, a formé la le vallon du diable PDF du Vallespir, jusqu’à Céret.


Le vallon du DiableUne communauté de calvinistes purs et durs est venue, à l’époque du Grand Trek (1838), s’installer dans un vallon quasiment impossible d’accès au nord-est du Cap. Prisonnière d’une conception xénophobe et puritaine du monde, cette communauté s’est rapidement coupée de la société extérieure, s’enfonçant au cours des années dans une autarcie culturelle et économique qui s’avérera suicidaire.Historien de formation et journaliste vaguement raté, Flip Lochner, cinquante-neuf ans et des tonnes de cynisme, une vieille ambition académique ranimée par sa bizarre rencontre avec un jeune garçon originaire du vallon, décide d’enquêter sur cette communauté afin d’en retracer l’histoire. Il y découvre un monde régi par des lois religieuses archaïques qui autorisent les crimes les plus sordides ; un univers peuplé d’êtres difformes, fruits d’accouplement incestueux ; une société patriarcale où les hommes font la loi et où les femmes, soumises à leurs maris et à leurs pères, sont lapidées au cas d’adultère avec des hommes étrangers à la communautéà Tandis que les éclairs de chaleur déchirent le vallon ravagé par la sécheresse, Flip Lochner tente de découvrir aussi la vérité derrière une succession d’histoires et de légendes contradictoires au point de balayer en lui toute certitude. Sauf une : sa passion pour la jeune et mystérieuse Emma qui l’entraîne sur un chemin encore plus dangereuxUne somptueuse histoire par un maître du roman contemporain.Traduit de l’anglais par Bernard Turle.

Il serpente ensuite dans la plaine du Roussillon. Sur le territoire communal d’Argelès-sur-Mer, loin au nord de la ville, où il se jette dans la mer. Embouchure du Tech dans la mer Méditerranée à la réserve naturelle du Mas Larrieu sur la commune d’Argelès-sur-Mer. 6,9 km sur la seule commune de Prats-de-Mollo-la-Preste. 2,3 km sur la seule commune de Prats-de-Mollo-la-Preste. 6 km sur la seule commune de Prats-de-Mollo-la-Preste. 5,3 km sur la seule commune de Prats-de-Mollo-la-Preste.

14,9 km sur la seule commune de Le Tech. 15,7 km sur les deux communes de Lamanère et Serralongue, avec 5 affluents. 17,7 km sur les deux communes de Arles-sur-Tech et Corsavy avec quatre affluents. 15,7 km sur six communes avec quatre affluents. 3,4 km sur les deux communes de Céret et Reynès.

7,4 km sur la seule commune de Reynès. 1,5 km sur la seule commune de Reynès. 7,5 km sur les deux communes de Céret et Oms. 8 km sur les trois communes de Llauro, Saint-Jean-Pla-de-Corts et Vivès, avec huit affluents. 16,1 km sur deux communes avec deux affluents.

7,9 km sur quatre communes Le Boulou, Passa, Saint-Jean-Pla-de-Corts et Vivès. 2,6 km sur les deux communes de Banyuls-dels-Aspres et Montesquieu-des-Albères. 13,3 km sur quatre communes avec un affluent de 10,9 km. Le rang de Strahler est de cinq. La cascade Salt de Maria Valenta à Arles-sur-Tech. Bien qu’ayant un débit très faible en été, le Tech n’en est pas moins un petit fleuve abondant. Né dans une région de hautes montagnes, le Tech peut devenir un gros fleuve dévastateur, en cas de dégel rapide ou de pluies d’automne torrentielles par exemple.

Le bassin versant du fleuve y est de 729 km2 à 10 mètres d’altitude. D’autre part, les crues peuvent être très importantes et dévastatrices. Ainsi le QIX 50 du petit fleuve côtier d’à peine 82 kilomètres de long, et doté d’un tout petit bassin qu’est le Tech, vaut presque le triple de celui de la Marne à Paris. La lame d’eau écoulée dans le bassin du Tech est de 417 millimètres annuellement, ce qui est relativement élevé et supérieur à la moyenne d’ensemble de la France, tous bassins confondus. 13,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Le Tech a donné son hydronyme a deux communes : Le Tech et Arles-sur-Tech.

Site Les rives du Tech : Diagnostics, enjeux et objectifs, t. Le Tech et ses franchissements , 2004, 2e éd. Gérard Soutadé, Quand la terre s’est ouverte en Roussillon : l’aiguat, octobre 1940, Pézilla-la-Rivière, Publications de l’Olivier, 2010, 171 p. Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, 1990, 796 p. Site NATURA 2000  FR 910 1478 – Les rives du Tech  – Document d’objectifs. Alphonse-Pierre-Josep Blanc, Le Vallespir et Notre-Dame du Coral, Perpignan, impr.