Le premier roi de Prusse PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Cette page dresse une liste des monarques de Prusse. Les Hohenzollern qui étaient princes-électeurs de Brandebourg depuis 1417, devinrent  ducs de Le premier roi de Prusse PDF  en 1525.


Ce livre a été relu et corrigé. Il est mis en pages pour lecture sur liseuse électronique.

Extrait : Il y a sur les bords de la Sprée, à Berlin, dans un petit palais qui fut bâti en 1708 pour une comtesse de Wartemberg et qu’on appelle le château de Monbijou, un musée consacré aux souvenirs de tous les membres de la famille de Hohenzollern, depuis les premiers margraves jusqu’au kaiser aujourd’hui régnant. On voit là les pipes de l’un, les bocks de l’autre, des chemises et des bas, des redingotes et des grands cordons. On y voit des caisses de bois que fabriquait, à grands coups de marteau, sur son lit d’agonie, le père du grand Frédéric, le berceau et la chaise longue du grand Frédéric lui-même, sans compter toute une collection de vidrecomes et de hanaps qui révèle dès l’abord une forte race de buveurs notoires.
C’est un avantage que les Hohenzollern possèdent de père en fils, depuis le premier Frédéric du XVe siècle, qui, simple margrave de Nuremberg, se trouva par surprise promu au rang d’électeur de Brandebourg. Ce Frédéric n’avait qu’un canon, un canon de fort calibre il est vrai, et dont la réputation – déjà – était grande, car ses boulets de pierre devaient, disait-on, réduire en poudre les murailles les plus solides.

Les rois de Prusse furent également princes de Neuchâtel de la mort de Marie de Nemours en 1707 à 1848, et empereurs allemands à partir de 1871. Albert Frédéric de Prusse fut le second duc de Prusse de 1568 à 1618. Prince-électeur de Brandebourg et duc en Prusse depuis 1688, il prend en 1701 la dignité royale sous le titre de  roi en Prusse . Dévoué au développement de l’État, il modernise et accroît l’importance de l’armée et de l’administration.

Premier à porter le titre de  roi de Prusse  en 1772, il est l’un des modèles du despote éclairé. Il accroît le territoire prussien par des annexions en Pologne. Dernier prince-électeur de Brandebourg, il peut rehausser le rôle de la Prusse en Allemagne après la disparition du Saint-Empire. Il refuse la couronne impériale offerte en 1849 par le Parlement de Francfort et octroie une constitution conservatrice qui restera en vigueur jusqu’en 1918.