Le Monde poubelle PDF

Comment nourrir 9 milliards d’humains sans détruire la planète ? Elles font aujourd’hui partie des métaux les plus précieux. Les terres rares, ce groupe de 17 minerais qui se nomment terbium, néodyme ou yttrium, s’avèrent très convoitées car indispensables à la production de la plupart des produits de haute technologie — ordinateurs, téléphones portables, écrans plats, éoliennes ou batteries des voitures électriques. L’enjeu, aujourd’hui, est donc pour les pays le Monde poubelle PDF sécuriser leur approvisionnement à des prix raisonnables et limiter l’impact de la raréfaction des terres rares au niveau mondial.


Trois moyens existent : réduire leur utilisation, diversifier les sources en exploitant des mines en dehors de la Chine et recycler ces minerais. C’est la troisième piste que cherche à développer la France, qui ne possède aucune mine de terres rares. Début 2012, le groupe chimique Rhodia rendra ainsi opérationnel, dans son usine de La Rochelle, un nouveau procédé, sur lequel il travaille depuis dix ans, permettant de recycler ces métaux. Grâce à ce nouveau procédé de récupération et de séparation des terres rares, il sera possible d’extraire 17 tonnes de ces minerais, dont 15 tonnes d’yttrium, 1 tonne de terbium et 1 tonne d’europium, sur les 4 000 tonnes de lampes fluocompactes que nous recyclons , détaille Hervé Grimaud, directeur général de Récylum, l’éco-organisme en charge de l’élimination des lampes usagées. Pour augmenter ce taux de recyclage, Récylum a réalisé une opération de communication, ce lundi 17 octobre, en érigeant un faux chantier d’exploitation minière en plein cœur du quartier d’affaires de La Défense. Une mine urbaine qui s’est avérée être, une fois les barrières tombées, une boîte géante pour recycler les lampes basse consommation. Après la mise en place de cette filière pour les lampes, ce sera au tour des terres rares contenues dans les batteries rechargeables et les aimants des voitures électriques et des disques durs de pouvoir être recyclées, sans doute au cours de l’année 2012.

Une question se pose toutefois : le recyclage, s’il est nécessaire, sera-t-il suffisant pour faire face à la demande galopante des pays développés ? Il faut donc, dans le même temps, trouver des approvisionnements en dehors de la Chine, utiliser ces minerais de façon plus efficace et leur trouver des substituts , précise le chercheur. C’est pourquoi des entreprises commencent à développer des alternatives à l’utilisation de terres rares. Dans le secteur automobile, Toyota cherche ainsi à développer pour ses voitures hybrides, un moteur à induction sans aimant. Pour aller plus loin : vous pouvez aussi retrouver mon précédent article sur les terres rares : La croissance verte accroît la dépendance aux terres rares. Photo : La mine de Mount Weld, située dans l’ouest de l’Australie, et exploitée par Lynas.

Cette entrée a été publiée dans Consommation, Déchets, Energie, High-Tech. Il est temps d’ouvrir les yeux et de voir le monde tel qu’il est. D’ou le coté écologique bien méconnu des champignons. Les États-Unis et l’Australie ont arrêté leurs mines seulement parce que la Chine produisait moins cher. Maintenant que la Chine exporte moins de terres rares, ils se plaignent du monopole. Il faut briser le monopole de l’exploitation des mineurs chinois ? Non il est une loi en physique qui dit qu’il y a toujours une déperdition, soit d’énergie soit de ma matière dans un processus aussi maitrisé qu’il soit.

D’où le besoin impératif de consommer moins. Toujours des pertes de part les lois de la thermodynamique, malheureusement. On devrait just donner des tickets à ceux qui ne débarasse pas de leur déchets de maniere responsable comme ca personne ne pourron prendre le recyclage comme un leur car sinon il aurron pas le choix de payer le ticket! Vous autres occidentaux vous moquez toujours de la cuisine chinoise. Je me permets humblement de suggérer à l’honorable et distingué Mr. Untel que les propos rapportés de Nicolas se référait probablement aux meubles.

Les subtilités de votre langue sont un abîme insondable dont ma lanterne ne peut éclairer le fond. L’OPECST avait réalisé une audition publique sur ce sujet en mars dernier. Il n’y a pas que dans les moteurs de voiture, entre le cuivre des bobinages et l’aimant permanent quand il y en a un tous les moteurs devraient être recyclé. Pour les lampes le seul système efficace serait de les payer 1 euros la lape HS ramené quitte à reporter ce cout sur le prix d’achat. Je ne comprend pas pourquoi on a pas beaucoup plus recourt au systeme de  consignes  sur de nombreux produits. En Allemagne, j’ai vu des camions apporter des boissons dans des casiers, et remporter les casiers de bouteilles vides. Tant qu’à circuler, autant que ce ne soit pas à vide.

J’ai pesé le cuivre des bobines d’un moteur de lecteur de disquettes : 30 grammes ! Le mieux est de revenir a l’ane. Et vue la debilite de certains politiciens, nous avons de la matiere! Qu’en est-il des larges gisements découverts il y a peu par une équipe Japonaise, et qui reposent dans l’océan pacifique nord et sud ? Profond, hardu à aller chercher, à la limite du spéculatif pour avoir une pseudo-carotte anti-monopole :p.