Le miroir de l’oubli PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La Liseuse de Fragonard, vers 1770, conservée à la National Gallery le miroir de l’oubli PDF Art, Washington. Le roman est un genre littéraire, caractérisé essentiellement par une narration fictionnelle.


En pleine période stalinienne, Guéorgui Néznamov, journaliste débutant, invente, à partir du passage de trois Tchouktches venus faire les moissons non loin de Leningrad, les impressions ressenties par ces indigènes de la lointaine Sibérie perdue. Au fil des ans, pris au jeu de son demi-mensonge, il se lance à la recherche de ses héros, dont l’un est devenu écrivain à succès. Guèmo a fait ses débuts littéraires en traduisant des contes tchouktches, puis est passé aux romans, empreints de sa culture d’origine. Il a connu un certain succès mais aussi les humiliations puis l’oubli, noyé avec ses complexes ethniques dans la vodka. Guéorgui Néznamov le recherche, dans une sorte d’identification que des coïncidences viennent renforcer. Université, bibliothèques, Union des écrivains, amis, partout cependant on semble avoir effacé le nom et toute trace de l’homme qu’il poursuit. Quant à Guèmo, retourné épisodiquement dans la Tchoukotka de son enfance, à chaque fois un peu plus acculturée, défigurée, alcoolisée, il a l’intuition, dans des visions aussitôt attribuées à des troubles psychiatriques, d’avoir un double qu’il lui faut absolument retrouver…

La place importante faite à l’imagination transparaît dans certaines expressions comme  C’est du roman ! Depuis son apparition, le genre romanesque a connu de nombreuses évolutions formelles et mises en question, aussi bien dans sa réception publique que du fait des écrivains. Histoire et aussi avec la généralisation de l’apprentissage de la lecture par l’école et la diffusion imprimée. Toute tentative de définition satisfaisante du roman est étroitement liée à l’identification de ses origines. Ainsi, nombreux sont les théoriciens du roman qui ont cherché à appuyer leurs théories génériques sur des théories étymologiques. Voilà pourquoi une entrée satisfaisante pour tenter de définir le terme de roman peut se trouver dans l’origine même de ce mot.