Le guide du bien-être au travail: Retrouver l’estime de soi – Ne plus culpabiliser – Se libérer du stress – Dire non aux pensées négatives PDF

Ce n’est pas un sujet ni joyeux, ni le guide du bien-être au travail: Retrouver l’estime de soi – Ne plus culpabiliser – Se libérer du stress – Dire non aux pensées négatives PDF malheureusement il touche énormément de personnes qui se trouvent souvent complètement stressés par l’inévitable qui les touche car on pense souvent que cela  n’arrive qu’aux autres  hélas cela peut arriver à n’importe qui. LE STRESS FACE À LA MALADIE ET MORT D’UN PROCHE  Comment résister et survivre pendant et après ?


Le bien-être au travail ne se décrète pas. Il se développe à l’aide de pratiques concrètes destinées à renforcer l’estime de soi.

Fruit de la collaboration d’un médecin et d’un manager, ce guide pratique vous permettra de redevenir acteur de votre vie et de trouver par vous- même la meilleure solution aux difficultés que vous rencontrez

.

Inspirés par les neurosciences, les outils et techniques proposés sont adaptés à chaque problème et à chaque pathologie. Ils sont étoffés d’exercices pratiques qui vous aideront à mieux comprendre votre mode de fonctionnement, à corriger vos pensées négatives ou interprétations erronées et à retrouver rapidement votre autonomie.

Un programme complet pour :

  • Reconnaître ses émotions et les utiliser comme des alliées
  • Se libérer du stress et le rendre motivant
  • Remplacer ses pensées automatiques par des pensées positives
  • Développer les bons réflexes pour bien communiquer
  • S’entraîner au lâcher prise et retrouver la sérénité

Quand un proche tombe gravement malade après le choc qui nous assomme nous vivons dans un stress permanent. L’angoisse de perdre un parent, un enfant, notre femme,  nous plonge souvent dans un tel état d’hébétude et d’anxiété que nous vaquons à nos occupations comme des automates. C’est la période des souvenirs qui font mal, des remises en question, de la détresse. On ne sait pas trop comment on va surmonter la perte d’autant que nous ne savons même pas si un jour nous arriverons à la surmonter . Dernière étape du deuil où on reprend goût à la vie, on recommence À VIVRE DANS LE MOMENT PRÉSENT. Le 18 décembre 1988 le ciel m’est tombé sur la tête. J’ai découvert que ma mère n’était pas immortelle.

Oui ça peut faire rire en lisant cela mais je n’avais pas vu ma mère vieillir et encore moins arriver à l’âge de 84 ans. Je la voyais toujours avec mes yeux d’enfant. Pas un seul instant je n’avais imaginé qu’elle puisse être malade et encore moins mourir. Combien sommes-nous dans ce cas-là ? Pas mal si j’en crois les livres qui traitent du sujet. Non, ce n’était pas possible, je lui avais parlé à midi et tout allait bien. C’était sûrement une erreur Mais enfin comment était-ce possible ?