Le grand chemin : Toutes les étapes du GR 20 PDF

Please forward this error screen le grand chemin : Toutes les étapes du GR 20 PDF s133. Puente la Reina en Espagne, après le passage des Pyrénées et de la frontière par le col de Bentarte ou par Valcarlos, en amont du col de Roncevaux. Avant le Puy, à partir de Genève, existe la via Gebennensis, qui recueille les pèlerins suisses et allemands et aboutit à la via Podiensis. Les trois premières voies se réunissent en amont d’Ostabat au carrefour de Gibraltar, puis traversent les Pyrénées par le col de Roncevaux en prenant le nom de Camino navarro.


De nos jours, le balisage permet une meilleure préparation du voyage. Crédanciale d’un pèlerin du chemin du Puy-en-Velay de 2011 à 2014. Godescalc, évêque du Puy-en-Velay, se rend en pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est une véritable troupe qui se déplace.

Outre l’évêque et les membres du clergé l’accompagnant, on y compte des troubadours pages au service des ecclésiastiques, des barons et sénéchaux, tous ces beaux messieurs étant protégés par de nombreux gens d’armes : archers et lanciers. Le parcours suivi est bien mal connu, et pourtant quelques cités n’hésitent pas à revendiquer leur passage. Godescalc ne traversa sans doute pas le Massif Central, mais rejoignit le Rhône et prit ensuite la voie romaine qui suivait la côte méditerranéenne. Barcelone, il put négocier un sauf-conduit afin d’emprunter l’ancienne voie romaine le long de l’Èbre et passer par Saragosse. L’évêque Godescalc, animé d’une manifeste dévotion, a quitté son pays d’Aquitaine, accompagné d’un grand cortège, se dirigeant vers l’extrémité de la Galice pour toucher la miséricorde divine en implorant humblement la protection de l’apôtre saint Jacques. Dans celui du De Virginitate, copié pour Godescalc, en 951, Gomesano, moine d’Albelda, s’exprime ainsi :  Le très saint évêque Godescalc emporta ce petit livre d’Hispanie en Aquitaine durant l’hiver, dans les premiers jours de janvier . Il faut aussi mentionner le pèlerinage du comte de Rouergue en 961, Raymond II, qui fut tué « sur le chemin de Saint-Jacques » par les Sarrasins.

Les  Bourguignons et les Teutons  mentionnés dans le Guide du Pèlerin, et, plus généralement, les jacquets venus de l’est de l’Europe, passaient souvent par le grand sanctuaire marial qui a donné son nom à la via Podiensis. Si l’itinéraire du périple de Godescalc reste inconnu, les pèlerins qui cheminèrent à sa suite ont laissé bien des traces sur leur passage. Notre-Dame du Puy, Sainte-Foy de Conques et Saint-Pierre de Moissac. Toujours dans le Guide du Pèlerin, au Chapitre IV, Corps saints qui reposent sur la route de Saint-Jacques et que les pèlerins doivent visiter, il ne signale qu’un seul corps saint, sainte Foy de Conques.