Le Droit au trone : Un problème de prééminence PDF

Les le Droit au trone : Un problème de prééminence PDF combattants vers 260 av. Qin et anoblit la branche occidentale.


Rong Chiens attaquent la capitale des Zhou, qui doivent fuir vers l’est. Le prince de Qin protège la fuite de la maison royale, et se voit donner en fief tous les territoires occidentaux qu’il reprendra aux Rong. Le Qin continua à devenir plus puissant au fil des siècles, notamment du fait de l’extraordinaire capacité industrielle de son peuple. Les ducs de Qin mettaient en place un grand nombre de projets pour améliorer leur État, dont notamment beaucoup de travaux publics de grande ampleur comme des canaux d’irrigation et de puissants murs de défense. De plus, les Qin était un peuple de demi-barbares, descendant de la tribu non-chinoise des Rong, venant des steppes. Shang Yang était un fervent partisan de la philosophie connue sous le nom de Légisme. Le Légisme affirme que des lois rigoureuses et des châtiments durs sont nécessaires pour maintenir l’ordre.

Shang Yang devient Premier ministre du Qin sous le gouvernement du duc Xiao et transforme l’État en une machine vigoureusement réglée, dont le seul but était l’élimination de ses rivaux. Shang Yang met à l’écart l’aristocratie et s’appuie sur une méritocracie, au sein de laquelle seuls ceux qui prouvaient leur valeur pouvait atteindre les hauts postes et le droit de naissance était réservé uniquement au dirigeant de l’État. Quarante et une préfectures sont instituées qui couvrent tout le territoire. Toutes les mesures de longueur et de poids sont unifiées. On abolit les anciens titres et privilèges nobiliaires et l’on crée, en faveur de ceux qui se sont illustrés à la guerre, vingt degrés de noblesse militaire qui donnent droit à des pensions.

Les titres sont octroyés en fonction du nombre de têtes coupées à l’ennemi. Un des résultats les plus marquants de ce programme de réforme concernait le domaine militaire. Auparavant l’armée était traditionnellement contrôlée par les nobles. De plus, les troupes devinrent extrêmement entraînées et disciplinées. Chine découvrit la pleine puissance des réformes du Qin dans le domaine de la guerre. Tous les vestiges de l’aristocratie avaient disparu en faveur d’une efficacité brute.

Qin entame un projet massif afin de confirmer sa prééminence. Le royaume de Han était effrayé par l’expansion des Qin vers l’est, qui se ferait probablement à leurs dépens. Le roi du Han tente alors de détruire le Qin, non par les armes, ce qui aurait été inutile, mais à l’aide d’un ingénieur hydraulique. Les deux plus puissants État étaient le Qin et le Chu. Cependant, l’expansion de ce dernier avait été contrariée par la résistance des États voisins.