Langue corse et noms de lieux : La grammaire des toponymes PDF

Peu de faits historiques sûrs et avérés nous restent concernant la vie de Rachi. Son père est désigné dans le manuscrit par le nom  le saint rabbi Isaac . Cela pourrait signifier qu’il est langue corse et noms de lieux : La grammaire des toponymes PDF en martyr en refusant d’abjurer sa foi.


C’est un jeu simple et chacun s’y prête volontiers : retrouver le sens des noms de lieux sur les cartes de Corse. Ses difficultés : multiples, dues aux erreurs, aux graphies, aux interprétations, aux approximations des cartographes. Difficulté supplémentaire : aucun dictionnaire étymologique de langue corse à disposition…
Misant sur la méthode – description minutieuse des types d’erreurs possibles, usage raisonné et efficace du comparatisme, de la linguistique, de la sociolinguistique – et sur l’accumulation et la confluence des don­nées historiques et culturelles de la langue corse et de ses emprunts, l’au­teur propose cette sorte de guide pour l’interprétation correcte des noms de lieux. Il tente donc d’aider le lecteur à y voir clair et appelle, par le présent ouvrage – première ébauche d’une grammaire corse des noms de lieux -, à l’élaboration finale d’un dictionnaire de toponymie corse.

On ignore s’il était un érudit. Si les noms de sa mère et de sa femme sont inconnus, on connait les noms de ses trois filles. Il leur enseigna son savoir, ce qui dénotait une ouverture d’esprit exceptionnelle au Moyen Âge. Il les maria avec ses meilleurs élèves qui reprirent le flambeau de la transmission et du commentaire. De nombreuses traditions populaires existent à propos de Rachi et de sa famille, notamment sur la rencontre de son père avec de grands sages, ou sur les miracles survenus lorsque sa mère était enceinte. Enfant, Rachi se distingue sûrement par sa mémoire prodigieuse, et passe pour un maître accompli à 20 ans.

18 ans, il part étudier dans les écoles talmudiques rhénanes. C’est probablement ce qui décida Rachi à venir y étudier. Rabbi Itshaq Halévi a une personnalité assez différente de Yaakov ben Yakar. Non seulement il dirige la yeshivah de Worms, mais il est aussi le chef de la communauté juive florissante de cette ville et son représentant devant les autorités. Par la suite, ces deux sages suivront des voies différentes car Rabbi Salomon ben Samson était beaucoup plus conservateur que Rachi. Les sources gardent des traces de la tension qui régnait entre ces deux maîtres.