La Tisserande du Roi-Soleil PDF

Aujourd’hui, nombreux sont ceux dans le monde entier qui connaissent leur animal astrologique la Tisserande du Roi-Soleil PDF. L’astrologie Bazi se base sur l’année, le mois, le jour et l’heure de naissance, chacune de ces quatre informations étant exprimée par deux caractères, un tronc céleste et une branche terrestre.


Pour Pierre, le narrateur, tout commence à la lecture d’un article sur les harkis du Roussillon. Son auteur parle des tisserandes des Hauts-Plateaux algériens, employées désormais par la Manufacture des Gobelins et tissant des tapis pour les résidences d’État.
Pierre, qui est pied-noir, réussit à rencontrer la plus âgée de ces femmes, Ouarda, une femme usée, cassée par la vie. En racontant son histoire, il pense qu’elle lui donnera peut-être des forces pour adoucir son propre exil. Les entretiens ont lieu dans une ville du Larzac, inhospi¬talière, étrangère. Pierre est frappé par l’assurance de Ouarda, par la beauté de son visage. Elle parle.
Ce qu’elle raconte est atroce. La fuite dans un camion bâché, cachée aux yeux des autres. La peur. La honte. La mort du frère. L’embarquement à Alger. Avec cette litanie de malheurs, l’Algérie à feu et à sang revit pour ces deux êtres en mal du pays. Au creux de son lit, à l’hôtel, il retrouve la terre chaude, les odeurs de jasmin et de néflier. Poussée par lui, encouragée, elle revit les chants, les légendes, les danses. La trame des tapisseries devient la métaphore de ce qui, peu à peu, tisse leurs destins, les unit, les réunit.

D’autres font commencer l’année lors de la fête du Printemps, fête mobile située entre le 20 janvier et le 20 février selon la date de la nouvelle lune. Selon la tradition, pratiquement dès l’origine de l’astrologie des 111 étoiles codifiée par l’Empereur mythique Huang Di en 2637 avant notre ère, les empereurs chinois en ont interdit la pratique à tout autre que les astrologues de leur cour, de crainte que des adversaires ne l’utilisent pour déterminer leurs périodes de faiblesse et tenter de les renverser. Le système des 28 demeures lunaires ne tient compte que de la Lune. L’astrologie des 9 étoiles, quant à elle, est utilisée en Feng Shui et fondée sur le carré magique dans un cycle de neuf années tenant compte des directions des étoiles de la Grande Ourse constituée de l’étoile polaire et de huit autres étoiles.

Ziwei et Dou , les plus influentes. Le Jaune est aussi la couleur de l’Empereur. Jupiter est particulièrement important car sa révolution, et non celle du Soleil, était utilisée jusqu’au milieu de la dynastie Han pour compter les années. Tous ceux qui sont du signe de l’année doivent lui faire une offrande au temple pour s’attirer ses bonnes grâces. Bien que parcourus par la lune au cours du mois lunaire, le concept de maison lunaire a été créé par les astronomes indiens, et n’a pas été utilisé par les chinois. Leur position est déterminée à la tombée de la nuit le soir de l’équinoxe de printemps. De manière générale, les noms des astérismes chinois sont assez différents de ceux des 88 constellations occidentales.

Orion représente donc les trois dieux de la Fortune, du bonheur et de la longévité. Sagittaire qui gouvernent les naissances et les morts. Sous le nom de Zhenwudadi, Xuanwu est aussi un dieu, esprit du ciel du Nord et de l’Eau dans la croyance taoïste. Ursae Minoris, autrefois considérée comme fixe, axe du ciel.

On croyait que les étoiles et les dieux stellaires qu’elle abritait gouvernaient les destinées de l’empereur et de sa famille. Lion, de la Vierge et de Cassiopée, gouvernait les ministres et fonctionnaires du palais. Ophiuchus, de l’aigle et d’Hercule représentait l’administration locale. Les étoiles et astérismes de ces enceintes portaient des noms en rapport avec leur symbolisme, titres officiels ou nobiliaires par exemple. Les étoiles dans le ciel ne constituent pas seulement la base des lectures astrologiques, mais également la matière de nombreux contes. Les vingt-huit maisons lunaires sont classées en quatre quartiers contenant sept constellations chacun. La forme des animaux-gardiens ainsi que la répartition des couleurs se sont fixées sous les Han sous l’influence de la théorie des cinq éléments.

Dans certains pays les ayant adoptés, le chat remplace le lapin et l’ours remplace le porc, il en va ainsi aussi pour d’autres animaux. Des légendes relatent comment les animaux furent choisis et comment fut déterminé leur ordre. Le plus souvent, la sélection se fait par le biais d’une course sous l’égide de l’Empereur de jade, chef des dieux, ou du Bouddha. Parfois c’est le porc qui arbitre, et les incidents se multiplient du fait de son incompétence. Les deux anecdotes les plus connues : La course s’achevant par la traversée d’une rivière, le bœuf, bon prince, aurait accepté de transporter le rat entre ses cornes. L’absence du chat serait due à la malice de son ami le rat, que l’Empereur de Jade avait chargé de convoquer les animaux pour la sélection des signes du zodiaque.

Trompé par le rat, le chat se fâcha, et c’est depuis qu’ils sont ennemis naturels. Il a néanmoins été retenu dans la version vietnamienne où il remplace le lapin. Lorsque l’Empereur de Jade organisa une fête avec 13 animaux qui peuvent aller dans des étoiles, mais le rat trahit le chat et ne le réveille pas quand il fait la sieste avant la fête, parce qu’il n’aime pas le chat. Le porc avait réussi à persuader l’Empereur de Jade de le choisir comme juge de la valeur relative des différents animaux. Il commença par faire enrager le tigre et le dragon en les plaçant derrière le rat et le bœuf. Ils firent un tel scandale qu’il fallut les apaiser.