La Maladie d’Alzheimer PDF

La maladie de Gilles de La Tourette ou syndrome de Gilles de La Tourette est un trouble neurologique, parfois héréditaire, débutant dans l’enfance et la Maladie d’Alzheimer PDF par des tics, qui sont moteurs et vocaux. La maladie de Gilles de La Tourette n’est plus considérée comme rare, mais doit être correctement identifiée car la plupart des cas sont de moyenne sévérité. 10 sur 1 000 individus sont atteints de tics, dont les plus communs sont les clignements des yeux, la toux, le raclement de gorge, le reniflement et les mouvements faciaux. La maladie de Gilles de La Tourette n’affecte pas les capacités cognitives ni l’espérance de vie.


Les facteurs environnementaux et génétiques jouent un rôle dans l’étiologie de La Tourette, mais les causes exactes sont inconnues. Il n’existe aucun médicament efficace pour traiter tous les cas de tics, et dans la plupart des cas, ils sont inutiles, mais il existe des médicaments et thérapies efficaces sur certains individus. La prévalence est d’ailleurs nettement plus élevée chez les enfants que chez les adultes. Les enfants ont cinq à vingt fois plus de probabilités d’être atteints de tics que les adultes, et environ une personne sur cent a connu des tics, en incluant les tics chroniques et les tics temporaires de l’enfance. Les tics sont classiquement exacerbés lors d’un stress mais peuvent être également majorés sans qu’aucune explication émotionnelle ne puisse être donnée. Ils sont précédés par une sensation de tension et la réalisation du tic permet l’apaisement de cette tension, ce qui les distingue des myoclonies et autres mouvements involontaires. L’importance des tics semble diminuer sensiblement à l’âge adulte.

Il existe cependant des formes exacerbées. Il n’existe pas de trouble des fonctions supérieures. Exemples de tics perçus chez un enfant atteint de la maladie de Gilles de La Tourette. Le mécanisme précis provoquant la maladie est inconnu.

Des facteurs à la fois génétiques et environnementaux pourraient induire une hyperactivité des neurones de la substance noire, lieu de production de la dopamine. Une personne atteinte de la maladie de Gilles de La Tourette a une chance sur deux de transmettre le ou les gènes impliqués à ses enfants, mais l’expression clinique du syndrome est très variable, et tous ceux héritant du gène ne l’exprimeront pas forcément. Des membres de la famille peuvent être atteints à des degrés de sévérité très différents, voire ne pas être touchés du tout. La clonidine est l’un des médicaments typiquement essayé pour la maladie de Gilles de La Tourette.

Dans tous les cas, ces traitements doivent être prolongés et sont parfois associés. La stimulation cérébrale profonde consiste à implanter des électrodes dans certaines structures cérébrales et à les relier à une batterie qui délivre des impulsions électriques. Des techniques de relaxation comme l’exercice physique, le yoga, la méditation pourraient être utiles pour diminuer le stress qui peut aggraver les tics. Une première description est effectuée en 1825 par Jean Itard, médecin français, qui décrit les symptômes de la marquise de Dampierre, personnalité de la noblesse à l’époque. Le nom choisi par Charcot est finalement celui de  maladie de Gilles de La Tourette , en hommage à son inventeur.

Pendant un siècle, rien ne vient expliquer ou traiter les tics caractéristiques du syndrome, et une approche psychiatrique est privilégiée jusque dans le courant du vingtième siècle. Depuis les années 1990, une approche plus nuancée est apparue et la maladie est généralement considérée comme la combinaison d’une vulnérabilité biologique et d’une interaction avec des facteurs environnementaux. Les découvertes depuis 1999 ont surtout eu lieu dans le domaine de la génétique, de l’imagerie cérébrale et de la neurophysiologie. Son irruption permet à l’auteur de suggérer qu’il y a plus de vérités dans ces onomatopées intempestives que dans le discours policé du directeur du musée. SGT, sur le mode de la comédie, décrivant les situations sociales délicates que le syndrome peut provoquer. L’expression  syndrome de La Tourette  est imprécise, voire impropre, parce qu’elle tronque le patronyme de Georges Gilles de La Tourette, dont  Gilles  fait partie. Citation :  Because of the understanding and hope that it provides, education is also the single most important treatment modality that we have in TS.

The prevalence and epidemiology of Gilles de la Tourette syndrome. Leckman JF, Zhang H, Vitale A et al. Notes sur les symptômes vocaux et verbaux corporels. De la rupture pathologique aux comportements ordinaires , L’Information Psychiatrique, vol. Basal ganglia peptidergic staining in Tourette syndrome.