La malédiction du parapluie PDF

Please forward this error screen la malédiction du parapluie PDF cloud1. Type parisien : Le marchand de plumeaux, gobelets, cuillères à pot, etc.


Un livre avec beaucoup de pas grand-chose.

Le colporteur est un vendeur ambulant transportant avec lui ses marchandises par les villes et villages. Cette profession a quasiment disparu dans les pays occidentaux, ou du moins s’est-elle transformée et a évolué, mais reste bien présente dans les pays en voie de développement. Le mot  colporteur  vient du latin comportare, en français  transporter , qui est à rapprocher du verbe  coltiner  : porter un lourd fardeau sur le cou, les épaules, la tête étant protégée par un  coltin  qui est une coiffure prolongée d’une pièce de cuir protégeant le col et les épaules. En revanche, sous le règne d’Henri VIII, le mot  colporteur  est en usage à travers divers édits et règlements. Les colporteurs étaient des marchands ambulants qui transportaient souvent leurs marchandises dans des  balles  en bois d’où l’appellation de  porte-balle .

Cette activité était très organisée : à la fois par les colporteurs eux-mêmes qui se distribuaient des territoires de vente en fonction des saisons et par les autorités qui, par le biais de la loi, tentaient de l’encadrer. Concernant la France : en 1611, on dénombre 46 colporteurs autorisés à transiter et à vendre dans certaines villes et régions. Leur nombre passe à 3 500 en 1848, date qui constitue l’apogée du métier. France, le chapbook en Angleterre, reposaient en partie sur le colporteur qui assurait sa diffusion sur le territoire.

En 1727, les colporteurs de presse doivent obligatoirement savoir lire et écrire. Les lois de 1849 et 1852 imposent trois conditions pour la vente d’une publication par colportage : l’examen préalable de l’ouvrage par une commission, l’apposition d’une estampille sur chaque exemplaire proposé à la vente, le port d’un passeport spécial par tous les colporteurs, ce qui correspond à une  patente . Le colporteur, même connu par ses visites successives, était vu comme un étranger. Cette particularité permettait de lui attribuer faute de mieux la responsabilité de certains méfaits. Les colporteurs se sont recrutés, très tôt, parmi les petits paysans ou les journaliers qui recherchaient par cette activité saisonnière, compatible avec le travail de la terre, un complément de ressources durant la morte saison. Haut-Comminges avaient organisé un véritable réseau de colportage. Aujourd’hui encore, le colportage, associé au démarchage, est parfois mentionné comme  non désiré  dans les entrées d’immeubles de grandes villes.

Dans le film La Trace, Joseph est un colporteur qui doit traverser les Alpes dans le seul but de vendre ses articles de mercerie. Pierre Arnaud, héros du roman historique Les Barcelonnettes d’Anne Vallaeys et Alain Dugrand, est colporteur avant de s’embarquer pour le Mexique. Pierre Jacquemot, Économie politique de l’Afrique contemporaine : concepts, analyses, politiques, chap. 2 : L’invention de la ville, Paris, Armand Colin, 2013. Article  Colporteur  in L’Encyclopédie, en ligne.