La dissidence (Littérature française) PDF

Elle sembla avoir ambitionné de devenir l’équivalent d’un parti unique de l’État français. Comme les nazis, les miliciens usaient couramment d’arrestations arbitraires, de délation, de torture, de rafles, d’exécutions sommaires et arbitraires, voire de massacres. Après l’ouverture de celle-ci aux jeunes partisans du régime qui n’avaient jamais combattu, la dissidence (Littérature française) PDF avait fondé en août 1941, dans son département, le Service d’ordre légionnaire.


Juin 1940. la débâcle de l’armée française surprend la Martinique en pleine récolte sucrière. Le gouverneur pétainiste de l’île, l’amiral Robert, entend y importer la Révolution nationale, alors que sévit pénurie alimentaire sans précédent. Mais Firmin Léandor, le contremaître de Commandeur du sucre et Régisseur du rhum, a d’autres soucis : comment continuer à produire du rhum si toutes les lignes maritimes sont coupées entre les Antilles et la métropole ?
Dernier volet de la  » trilogie sucrière  » de Raphaël Confiant, La Dissidence conclut ce pan d’histoire sociale de la Martinique sur un des épisodes les plus méconnus de son passé, servi par la langue exubérante et superbement maîtrisée d’un des maîtres de la littérature créole…

Pierre Laval, en accord avec le maréchal Pétain, décida de créer, par la loi du 30 janvier 1943, la Milice qui absorba l’ancien Service d’ordre légionnaire. Loi du 30 janvier 1943 portant création de la Milice française. Journal officiel de l’État français le 31 janvier 1943, no 27, p. Article 1er – La Milice française, qui groupe des Français résolus à prendre une part active au redressement politique, social, économique, intellectuel et moral de la France, est reconnue d’utilité publique. Ses statuts, annexés à la présente loi, sont approuvés.

Article 2 – Le chef du Gouvernement est le chef de la Milice française. La Milice française est administrée et dirigée par un secrétaire général nommé par le chef du Gouvernement. Le secrétaire général représente la Milice française à l’égard des tiers. Article 3 – Les conditions d’application de la présente loi seront fixées par arrêté du chef du Gouvernement. Article 1er – La Milice française a la mission, par une action de vigilance et de propagande, de participer à la vie publique du pays et de l’animer politiquement.