La bénédiction de la Torah PDF

La lecture d’une section du Pentateuque dans un parchemin de Torah fait partie de l’office de certains jours. Le Shabbat, une parasha entière est lue la bénédiction de la Torah PDF un cycle annuel.


Découvrez les racines juives de la foi chrétienne en accompagnant le pasteur Larry Huch dans ce voyage passionnant à travers les vérités cachées de la Torah et de la Parole de Dieu. Cet éclairage révolutionnera votre compréhension de la Bible et libérera des bénédictions et des miracles insoupçonnés dans votre vie personnelle, votre ministère et votre famille. À partir de sa propre expérience sur les ruines d une ancienne synagogue à Capernaüm, Larry Huch dévoile de nombreuses vérités qui vous relieront à votre patrimoine spirituel depuis Abraham, Isaac et Jacob jusqu à Jésus. Il s efforce de démontrer que Jésus n est pas venu pour abolir la loi, mais pour l accomplir, afin que celle-ci soit non seulement gravée sur des tablettes de pierre, mais également écrite dans nos c urs. En lisant La bénédiction de la Torah, apprenez : – Ce que voulait dire l apôtre Paul en affirmant que nous avons été « greffés » (Romains 11?:?17). – Comment les fêtes bibliques ouvrent la porte à un flot continu de bénédictions découlant de l alliance. – Comment la prophétie biblique s accomplit pour réunir Juifs et chrétiens en ces temps de la fin. Sans pour autant se placer sous la loi, l auteur montre la bénédiction qui s attache au respect de ce que Dieu avait ordonné, tout en affirmant que tout est accompli en Christ. Cet ouvrage pourra provoquer peut-être contestation, contradiction, voire opposition, mais dans tous les cas une réflexion constructive.

Le Shabbat après-midi, les lundis et jeudis, le début de la section suivante est lue. Lors de certaines célébrations et jeûnes, des sections spéciales, liées à la célébration, sont également lues. En quoi consiste la lecture de la Torah ? Alors tout le peuple s’assembla comme un seul homme sur la place qui est devant la Porte des Eaux. Ils dirent à Ezra le scribe d’apporter le livre de la loi de Moïse, que l’Éternel avait prescrite à Israël.

Et Ezra le Cohen apporta la Loi devant l’assemblée, composée d’hommes et de femmes et de tous ceux qui étaient capables de la comprendre, afin de la faire entendre le premier jour du septième mois. Il le lut sur la place qui est devant la Porte des Eaux, depuis le matin jusqu’au milieu du jour, devant les hommes et les femmes et ceux qui étaient capables de le comprendre. Tout le peuple fut attentif à la lecture du livre de la loi. Les Sages attribuent la première lecture à Moïse lui-même, bien que cela ne figure pas explicitement dans la Torah.

Torah devint plus fréquente, à raison de trois fois par semaine, et la congrégation se substitua au roi. EC, ainsi que de compilateurs romains de la même période. Aux temps talmudiques, il existait deux rites distincts : en terre d’Israël, on lisait la Torah selon un cycle de 3 ans, alors qu’en Babylonie, il n’était que d’un an, se terminant et recommençant à Sim’hat Torah. De nos jours, on suit le rite babylonien. Le but de la lecture de la Torah était à l’origine d’enseigner ses propos au peuple. Cependant, avec le développement de la Loi orale, elle perdit de son importance, et devint plus rituelle. Torah, et donc du quotidien du Juif observant.

Les rites de la lecture de la Torah sont traités par la Mishna, puis le Talmud, dans le traité Meguila. La Torah est lue durant l’office du matin des lundis, jeudis et Shabbat, ainsi que celui des grandes et petites fêtes, ainsi que des jeûnes. La Torah est également lue lors de l’office des après-midis de Shabbat et des jeûnes. Les matins, la Torah est lue après le ta’hanoun ou le hallel.