L’Oiseau et sa symbolique PDF

L’Oiseau et sa symbolique PDF ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit. Les croyances relatives à l’oiseau-tonnerre sont différentes selon les tribus indiennes dont elles proviennent.


Les plus anciens rapports proviennent des Indiens sous la forme de sculptures ou des pictographes représentant cet oiseau avec les ailes tendues et des éclairs. L’oiseau-tonnerre se nourrit de baleines et du serpent à deux têtes. Un conte amérindien rapporte qu’autrefois, il y avait un faucon très puissant mais bon avec ceux qui l’approchaient. Les créatures du tonnerre décidèrent alors de lui donner le moyen de les appeler s’il en avait le besoin ou l’envie. Une autre légende raconte qu’un couple d’oiseaux-tonnerre enleva un jeune chasseur indien jusqu’à leur aire afin qu’il les aide à abattre un dragon de silex qui dévorait leurs petits dès qu’ils avaient leurs premières plumes. Une autre légende raconte que l’oiseau-tonnerre vit dans une grande maison au ciel avec sa femme, quatre enfants, son plus jeune frère et ses serviteurs.

Il y est le chef des oiseaux et des êtres célestes et le seul à posséder un piège à saumons. Il est capable de produire des bourrasques, des éclairs et d’autres tempêtes. Le battement de ses ailes peut faire éclater le tonnerre et ses yeux lancent des éclairs. Alors qu’un ancêtre des ‘Namgis, ‘Namxxelagiyu, peinait à soulever de lourdes poutres, un oiseau-tonnerre descendit du ciel et l’aida en transportant les objets dans ses serres pour les mettre en place. Il prit ensuite une forme humaine en ôtant sa peau d’oiseau et en la jetant en l’air. Reprenant son vol, il dit :  Tu ne provoqueras le tonnerre et les éclairs que lorsque quelqu’un de cet endroit mourra. C’est ainsi que le tonnerre est le présage de la mort.

Après que l’oiseau-tonnerre eut capturé la femme du chef du peuple mythique vivant à Crooked Beach, une grande guerre éclata et quatre de ses enfants trouvèrent la mort. Seul un bébé de neuf mois survécut. L’oiseau-tonnerre enleva alors ses parures et en couvrit le petit garçon. La cryptozoologie fournit des descriptions d’oiseaux géants avec une envergure d’ailes allant de 2,70 m à 21 m, pour une moyenne de 3 à 5,5 m. La tête est chauve et surmontée d’une collerette blanche.

La variété de Pennsylvanie a l’apparence d’un aigle avec une longueur de 0,9 à 1,2 m et une envergure d’ailes de 4,3 à 9 m. Les plumes noires ou brunes grisonneraient avec l’âge. Le cou est court et supporte une tête dotée de grands yeux noirs, avec un grand bec non crochu. Les pattes sont épaisses et courtes. Les ailes battraient lentement et il volerait facilement à travers la végétation. Il se nourrirait normalement de charognes mais on dit qu’il est capable d’emporter des proies humaines en les saisissant par les épaules pour s’en nourrir au nid.

Selon des croyances amérindiennes, les oiseaux-tonnerres auraient disparu peu avant l’arrivée des Européens en Amérique. Selon les témoignages, ces oiseaux seraient relativement intelligents, solitaires et dotés d’une grande force. Ils auraient peut-être été observés grâce à des phénomènes environnementaux ou par des personnes inexpérimentées, mais il reste des témoignages de pilotes d’avions qui disent avoir croisé la route de ces créatures, des photos et des vidéos encore inexpliqués. En 1879, la fille de Peinture Rouge, Mary Jane et son mari blanc virent quatre énormes oiseaux à Chief Mountain dans le parc national du Glacier, Montana. En 1897, Big Crow et sa femme virent un grand oiseau avec une collerette à plumes et une tête nue au sud de la réserve des Pieds noirs. Lyman observa un grand oiseau brunâtre au milieu d’une route, près de Coudersport en Pennsylvanie.

Il le vit s’envoler, passant facilement les arbres, et jugea son envergure de visu à 6 à 7,6 m. Le 27 mars 1957, Hiram Crammer prétendit avoir vu un énorme oiseau volant à une altitude de 500 pieds près de Renovo en Pennsylvanie, avec une envergure de 7,6 à 9,1 mètres. Au printemps 1977, Debbie Wright et Sue Howell virent un grand oiseau de couleur sombre avec un énorme bec sur la route de Du Bois, en Pennsylvanie. Le 25 juillet 1977, un garçon de dix ans pesant 32 kg et jouant dans le jardin de ses parents se fit attaquer par deux énormes oiseaux dont l’un se saisit de lui et l’emporta sur une dizaine de mètres à un mètre du sol avant de le relâcher. Le 6 juillet 2000, Robin Swope observa un oiseau gris foncé voler au-dessus du Memorial Garden du comté de Erie en Pennsylvanie. Son envergure était de 4,6 à 5,2 m. Le 25 septembre 2001, Mike Felice a observé pendant une minute et demi un énorme oiseau noir avec une envergure d’ailes de 3 à 4,6 m, qui volait à 15,2 ou 18,3 m au-dessus d’une route près de Greensburg en Pennsylvanie.