L’invité d’Allah PDF

Use LoopiaWHOIS to view the domain holder’s public information. Are you l’invité d’Allah PDF owner of the domain and want to get started?


AMER Faut-il le dire ? Faut-il le répéter ? Rien ne vaut la religion du désert. Un jour,un petit grain de sable m’a interpellé : « Homme libre! Lève-toi! Ecoute-moi! Ce que je vais te dire te servira. Ton malheur viendra d’un liquide noir que tu as sous ta terre!». J’ai voulu lui demander des explications, il a malheureusement vite disparu dans l’aveuglante lumière du soleil… Un autre jour, je me suis dis creusons cette terre, voyons un peu ce qu’elle couve dans ses entrailles. Imaginez ce que j’ai trouvé, un liquide noir, parfois rouge, une odeur nauséabonde émanant de la fosse. Horrifié, j’ai remis l’amas de terre dans l’abîme…

Login to Loopia Customer zone and actualize your plan. Register domains at Loopia Protect your company name, brands and ideas as domains at one of the largest domain providers in Scandinavia. Our full-featured web hosting packages include everything you need to get started with your website, email, blog and online store. Il ne parle que le berbère jusqu’à ce que la famille s’installe à Alger alors qu’il a huit ans. Il fait des études de théâtre à l’Institut national d’art dramatique et chorégraphique d’Alger, situé à Bordj el Kiffan, de 1968 à 1972. Il quitte le Théâtre national et fonde sa compagnie avec d’anciens élèves.

Il travaille en tant que comédien et metteur en scène, et commence à écrire ses textes, dont son premier spectacle, Les Aventures de Tchop en 1986. En 1991, Babor Australia est créé en kabyle, puis joué en arabe algérien à Paris. La Guerre civile algérienne déclenchée, Fellag part en tournée en 1994 avec Babor Australia, en Algérie puis en Tunisie. Il y écrit Djurdjurassique Bled, qui est représenté alternativement en kabyle et en arabe algérien.

Ce trilinguisme n’est pas du tout calculé. Le type de théâtre que je fais c’est un théâtre de la vie et il ne peut s’exprimer qu’avec le langage vivant et comme nos langues dans la rue sont le berbère, l’arabe et le français, je les ai donc adoptées le plus naturellement du monde. Je suis pour toutes les combinaisons possibles. Je suis contre tous les purismes.

Dans ses textes virtuoses et hilarants, il allie critique féroce des systèmes d’oppression, qu’ils soient étatiques, tribaux ou familiaux, et moquerie pleine de tendresse de nos travers humains et relie vies personnelle et politique, disant de la frustration sexuelle en Algérie : « C’est tout ce manque d’amour qui produit l’érection des kalachnikovs ». Algérie ainsi que la vie en émigration, les difficultés quotidiennes, les tabous, les histoires de folie ordinaire, le désarroi individuel et collectif. 2008: Tous les Algériens sont des mécaniciens, mise en scène avec Marianne Épin. Djurdjurassique Bled, textes de scène, éd.