Histoire de la Ville de Saint-Malo Depuis Son Origine Jusqu’a la Revolution PDF

Cet article est histoire de la Ville de Saint-Malo Depuis Son Origine Jusqu’a la Revolution PDF ébauche concernant une commune d’Ille-et-Vilaine. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider.


Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Le territoire de la commune est presque totalement ceinturé de forêts et de grands bois, et il existe encore, à l’intérieur, des petits bois et des landes. Les forêts de Coëtquen et du Mesnil occupent une partie du territoire de la commune. La commune est desservie par la ligne 8a Rennes – Saint-Malo du réseau de cars interurbains Illenoo.

Trois rivières, qui sont de gros ruisseaux, drainent les eaux recueillies sur le territoire de la commune. Le ruisseau de la Chesnaie, qui descend des hauteurs du Pas-de-Plesguen pour se jeter vers la Rance qui est atteinte dans la plaine maritime du Bas-Champ à Pleudihen-sur-Rance. Le Meneuc prend également sa source sur les hauteurs du Pas-de-Plesguen avant de se mélanger avec les eaux de la rivières du Tronchet pour se perdre dans la baie du mont Saint-Michel. La rivière du Tronchet prend sa source sur les pentes du Cobac avant de se déverser dans la rivière le Meneuc. Les deux rivières de la Chesnaie et du Tronchet servent de limites territoriales de Saint-Pierre-de-Plesguen à l’ouest et à l’est.

Elle se nomme Sant-Pêr-Plewenn en breton. La paroisse de Plesguen faisait partie du doyenné de Dol relevant de l’évêché de Dol et était sous les vocables de saint Pierre et de saint Firmin. Plesguen est semble-t-il un plou, c’est-à-dire une ancienne paroisse primitive. L’abbaye y possédait le prieuré Saint-Lunaire de l’Hostellerie. Elle prit le nom de Saint-Pierre-de-Plesguen en référence à son vocable principal et fut érigée en commune en 1790, lors de la Révolution, qui est très favorablement accueillie. Le métier de terre-neuvas constituait autrefois une des activités principales du village. Sur 2 500 habitants, on estimait qu’un quart des habitants vivaient de la grande pêche.

Sur le fronteau de la mairie de Saint-Pierre-de-Plesguen, on trouve ainsi une ancre de marine, ce qui symbolise bien le lien de la commune avec le  grand métier . L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. 1 supermarché Carrefour Contact avec station-service. 1 boutique Électroménager – TV – Hifi.