Géographie physique – Milieux et environnement dans le système terre PDF

Carte de géographie physique de l’Europe, du Nord de l’Afrique et de l’Ouest de l’Asie. C’est donc par définition une science de la nature qui permet de comprendre la Terre actuelle, les évolutions passées et celles à venir. Terre à travers les ères géologiques remontant à plusieurs milliards géographie physique – Milieux et environnement dans le système terre PDF’années.


Les inquiétudes suscitées par l’impact sur l’environnement d’une humanité sans cesse plus nombreuse constituent désormais une question politique. Il est donc utile de rappeler l’organisation du système terre, de préciser le fonctionnement des milieux, de doser le poids réel de l’action des sociétés.Telle est la spécificité de la géographie physique qui permet de cerner les aspects et la dynamique de la surface terrestre, aux multiples facettes. Au-delà de la description-explication du relief, des climats, des eaux et des couverts végétaux, elle souligne la complexité et l’ampleur des relations qui lient ces composantes. Elle met en lumière la  » mémoire  » du système : bien des traits actuels sont des héritages du passé. Elle y ajoute les effets des aménagements qui transforment, voire dégradent le géosystème.Cette approche ne dispense pas de poser les bases en géomorphologie, climatologie, hydrologie, biogéographie ; mais elle analyse également les discontinuités spatiales. Elle s’attache aux temps de la nature et des sociétés et privilégie les espaces à fort gradiants physiques meilleurs intégrateurs des mécanismes naturels et des actions anthropiques.En proposant les éléments nécessaires à la compréhension du fonctionnement de la planète aménagée, cet ouvrage montre que la géographie physique est, tout à la fois, un savoir fondamental et un savoir applicable.Sous la direction d’ Yvette VEYRET, et Jean-Pierre VIGNEAU, professeurs à l’université de Paris-X.Jean-Jacques DUBOIS, professeur à l’université de Lille I.Claude KERGOMARD, professeur à l’université de Lille I.Yannick LAGEAT, professeur à l’université de Bretagne occidentale.Alain MIOSSEC, professeur à l’université de Nantes.
Le système terre. Le relief : dynamique et formes (Y. Lageat). Le climat : fonctionnement et diversité (J.-P. Vigneau). L’eau : cycle et interactions (J.-P. Vigneau, C. Kergomard). La végétation et les sols (J.-J. Dubois). Interfaces et ruptures (J.-J. Dubois, A. Miossec). Héritages et anthropisation (Y. Lageat, Y. Veyret). Les grands milieux. Les littoraux (A. Miossec). Les montagnes (Y. Veyret, J.-P. Vigneau). Les grands bassins versants : le fleuve Congo (Y. Lageat). Les grands bassins versants sibériens : l’Ob, l’Ienisseï, la Lena (Y. Veyret). Les grands bassins versants : la Seine (C. Kergomard).

Elle est l’une des deux branches principales de la science des sols avec l’édaphologie. Ces domaines intègrent les connaissances de milieux connexes à l’intérieur d’un cadre spatio-temporel, d’où leur présence en géographie. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Voir l’article Liste de géographes pour une liste exhaustive. Ptolémée réunit les savoirs grecs et romains dans son livre Geographia. Tabula Rogeriana, la carte du monde la plus précise des temps pré-modernes.

Il publie Kosmos et fonde la biogéographie. Il fonde la géomorphologie et développe la théorie du cycle géographique. Jean DRESCH, Philippe PINCHEMEL, Pierre GEORGE, Céline ROZENBLAT, Dominique CROZAT, Jean-Paul VOLLE,  GÉOGRAPHIE , Encyclopædia Universalis , consulté le 30 août 2017. Jean-Paul Amat, Lucien Dorize, Charles Le Cœur, Emmanuelle Gautier, Éléments de géographie physique, Paris, Bréal, coll.