Géographie : CE 1-CE 2 PDF

Le portail de l’information géographique du gouvernement du Québec définit la géographie comme  une science de la connaissance de l’aspect actuel, naturel et humain de la surface terrestre. Géographie humaine qui comprend des disciplines scientifiques intégrant les sciences sociales. Depuis que grâce aux progrès de l’astronomie et de l’géographie : CE 1-CE 2 PDF, des formations sont maintenant connues ailleurs que sur cette planète, le terme est utilisé pour tous les objet célestes. Homme et son environnement, et la recherche en sciences de la terre.


Avec l’évolution de la recherche scientifique, plusieurs domaines de la géographie ont évolué vers un statut de science à part entière. On peut citer la climatologie, l’océanographie, la cartographie, etc. Néanmoins, la géographie moderne est une discipline englobante qui cherche avant tout à mieux comprendre notre planète et toutes ses complexités humaines et naturelles, non seulement où les objets sont, via l’élaboration de cartes, mais comment ils ont changé et viennent à l’être. La grille de questionnement, associée à la cartographie, permet d’ajuster l’analyse de l’objet — l’espace — et d’expliquer pourquoi on trouve tel ou tel phénomène ici et pas ailleurs. Aujourd’hui, une division de la géographie en deux branches principales s’est imposée à l’usage, la géographie humaine et la géographie physique. Article détaillé : Histoire de la géographie. Dans le bassin méditerranéen, la géographie est à l’origine composée de mesures expérimentales et de récits sur des voyages et des lieux pour répertorier l’univers connu.

Les cartes et l’exploration sont surtout le fait des savants du monde grec. Anaximandre réalise l’une des premières cartes du monde connu. Les Grecs sont la première civilisation connue pour avoir étudié la géographie, à la fois comme science et comme philosophie. Après la Renaissance et les grandes découvertes, la géographie s’impose comme une discipline à part entière dans le domaine scientifique. Vidal de La Blache qui cherche à nuancer les approches précédentes. Il n’y a pas de déterminants géographiques, mais des possibilités que l’homme choisit, ou non, d’utiliser. L’École française de géographie, créée par Paul Vidal de La Blache, développe aussi une spécificité : la géographie régionale.

La nouvelle géographie se développe à partir des années 1960 aux États-Unis et gagne la France, la Suisse et surtout l’Allemagne dans les années 1970. Elle est directement influencée par les géographies anglo-saxonnes et scandinaves. En créant des connaissances multidisciplinaires, la géographie donne des clés de lecture et d’analyse des grands enjeux contemporains liant espaces et sociétés. Elle s’adresse à divers publics : les politiques, les médias, les scientifiques, ainsi que la société dans son ensemble. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. La géographie mathématique, se concentre sur la surface de la Terre, l’étude de sa représentation mathématique et sa relation à la Lune et au Soleil. La géographie physique a initialement pour objet principal le milieu.

C’est la branche de la géographie qui a dominé jusque dans les années 1950-1970 par le biais de la géomorphologie, en particulier structurale, et donc l’ensemble de la discipline. La géographie physique a aujourd’hui profondément changé. Elle s’intéresse de plus en plus au rôle de l’homme dans la transformation de son environnement physique. La place de la géographie physique fait débat au sein même de la géographie. Certains voient en la géographie physique une science de la nature, d’autres comme J. Marchand affirme :  géographie physique, science sociale .