Freud, une vie, tome 1 PDF

Sigmund Freud photographié par Ludwig Grillich, autour de 1905. La vie de Sigmund Freud est ici exposée sous forme chronologique. En 1860, la famille s’installe dans le quartier juif de Vienne. Pauvre, elle vit dans freud, une vie, tome 1 PDF petit appartement.


Mais les parents ne ménagent pas leurs efforts pour soutenir l’évolution intellectuelle visiblement précoce de Sigismund Schlomo, en le favorisant même par rapport à ses frères et ses sœurs. Pendant les huit années passées au Gymnasium Sperl de Vienne, il est six fois premier de classe. Freud finit ses études universitaires en mars 1881 et devient docteur en médecine. Martha Bernays en avril 1882, ils se fiancent. L’année suivante, Freud devient stagiaire dans le service psychiatrique de Theodor Meynert, considéré en son temps comme le plus grand anatomiste du cerveau, et ainsi il poursuit pendant une année, dans divers laboratoires, une série de recherches sur le système nerveux et l’anatomie du cerveau.

En 1884, Freud et son ami Konigstein recherchent les propriétés énergétiques et anti-dépressives de la cocaïne, mais c’est Karl Koller qui découvrit avant eux son pouvoir anesthésiant. C’est alors que Freud commence à détruire ses papiers personnels, et publie ses travaux sur les encéphalopathies infantiles. Il commence également ses travaux sur l’hystérie avec Josef Breuer. Freud est l’élève de médecine de Jean-Martin Charcot durant quatre mois à Paris, d’octobre 1885 à février 1886. Durant cette période, les possibilités potentielles de la suggestion le stupéfient. En octobre, Freud, en conférence à Vienne, fait un exposé sur L’Hystérie masculine, qui est particulièrement mal reçu par les autorités scientifiques et médicales.

En mars 1887, il est élu membre de la Société Médicale de Vienne et publie Cocaïnomanie et cocaïnophobie. Il rencontre, en novembre, son futur ami et confident, Wilhelm Fliess. Freud a un accès de phobie lors du voyage en train. 19 de la rue Berggasse à Vienne en 1891, où il écrit son premier livre dédié à Breuer, Contribution à la conception des aphasies, qui est une étude critique. En 1892, il traduit le livre de Bernheim : Hypnotisme, Suggestion, Psychothérapie. L’année d’après, à la suite de la mort de Charcot, Freud écrit une longue notice nécrologique, alors qu’en France, personne n’en publie. Freud rencontre Fliess à Berlin : c’est le début d’une série de rencontres entre les deux amis, une ou plusieurs fois par an à Berlin ou à Vienne et dans diverses villes, où ils tiendront leurs  congrès  scientifiques privés.

Durant la décennie allant de 1894 à 1904, Freud présente divers troubles sur lesquels il s’interroge dans la correspondance avec Fliess. Fumeur, il a des troubles névrotiques quand il tente de s’arrêter. Ceci ne l’empêchera pas de publier une vingtaine d’articles et de livres durant cette même période. Freud se détache définitivement de Breuer qui refuse d’admettre ses conceptions sur la sexualité. Il abandonne progressivement le modèle neurologique de l’Esquisse pour se consacrer exclusivement à la constitution d’une psychologie générale. Au décès de son fiancé, Minna, la sœur de Martha, vient vivre avec le couple Freud.