Ethique et recherche : Un dialogue à construire PDF

André Vingt-Trois est né à Paris dans le Ve arrondissement, d’une famille franc-comtoise. Il est le fils d’Armand Vingt-Trois et de Paulette Vuillamy. Après des études au lycée Henri-IV, il est entré ethique et recherche : Un dialogue à construire PDF 1962 au séminaire Saint-Sulpice, à Issy-les-Moulineaux. Lorsque Jean-Marie Lustiger devient archevêque de Paris en 1981, il nomme André Vingt-Trois vicaire général.


Le clonage animal, les OGM à usage agricole, les huîtres triploïdes : les applications de la recherche sur le vivant soulèvent de nombreuses questions éthiques. Créé en 1998, le Comité d’éthique et de précaution de l’Inra (Comepra), devenu commun avec l’Ifremer en 2002, s’est efforcé de les identifier. Il a aussi renforcé l’attention des scientifiques sur la dimension éthique de leur activité. Lors d’une conférence-débat donnée en 2008, dont cet ouvrage est issu, les auteurs exposent la démarche adoptée par le Comepra et l’originalité des réflexions qu’il a suscitées. Ils indiquent notamment comment une réflexion éthique, distanciée des influences sociales, institutionnelles et politiques, peut rencontrer un questionnement né de la pratique quotidienne et des réalités de terrain.

Il est également membre du conseil pontifical pour la famille depuis février 1995. En novembre 1998, il est élu président de la Commission épiscopale pour la famille. André Vingt-Trois est nommé archevêque de Tours le 21 avril 1999, il est installé le 16 mai 1999. En 2013, il préside le jubilé de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à l’occasion de son 850e anniversaire, il nomme et bénit entre autres les nouvelles cloches et le nouveau bourdon installé pour l’occasion. Il participe au conclave de 2013 qui élit le pape François. Le 5 novembre 2007, il devient président de la CEF. Comme ses prédécesseurs il est élu lors d’une assemblée plénière pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois.

En 2013, à l’issue de ses deux mandats, André Vingt-Trois quitte son poste. Le 3 décembre 2005, André Vingt-Trois fixe à Notre-Dame de Paris les grandes orientations de son diocèse. C’est pour favoriser cet enracinement dans la durée que, depuis dix ans, je me suis efforcé de vous proposer des programmes d’action pluriannuels et de réfléchir les objectifs de vos communautés dans ce cadre. Il le redit en 2008 aux personnes en responsabilité auprès des jeunes :  l’action et la pastorale auprès des jeunes est bien évidemment pour moi quelque chose de tout à fait décisif. Seigneur, qu’est-ce que tu veux que je fasse ?