Espérance de vie: 20 personnalités parlent de la mort et de l’au-delà PDF

Le témoignage que vous allez lire est accablant, effroyable et terrible. Vous allez le lire et vous allez ressentir ce que nous avons ressenti : ce mélange d’horreur glacé devant des pratiques immondes espérance de vie: 20 personnalités parlent de la mort et de l’au-delà PDF’ecclésiastiques qui furent en leur temps de bons « notables » du milieu conservateur catholique, mais vous ressentirez aussi du dégoût, de la colère. Un seul cri monte : « Plus jamais cela !


Ce livre parle de vie et d espérance. Il nous dit ce que les vivants pensent de la mort. Comment ils se préparent à leur propre fin. Vingt personnalités ont accepté de se confier sur ce sujet très intime.
Croyants, athées, agnostiques : ces distinctions paraissent réductrices. Certaines paroles religieuses résonnent forte¬ment auprès d un non-croyant ; les visions spirituelles de certains athées ou agnostiques sont d une grande richesse.
Entre introspection et humour, ces conversations montrent qu il n est pas forcément triste de parler de la mort, qu il importe de saisir ce qui nous rend heureux et d y investir notre temps et notre énergie, afin de ne rien regretter.
Chacun peut, à la lecture de ce livre, se pencher sur ce qui est essentiel à une vie et une fin sereines.

Ce témoignage éprouvant est fait à visage découvert par une femme qui a cessé d’avoir peur, et qui a décidé de raconter son histoire, sa fragilité, sa vulnérabilité et la manière dont des prétendus hommes de Dieu ont usé de leur autorité, de leur prestige. Ce témoignage désigne deux hommes, deux prêtres, deux prédateurs se servant de leur pouvoir pour abuser, violer et asservir : Thomas Philippe et Marie-Dominique Philippe. Ce témoignage est l’occasion de voir une nouvelle pierre s’effondrer de l’héritage de ces fameuses communautés nouvelles dont on vantait naguère les « fruits de Pentecôte » pour l’Eglise. Le film de MF Raimbault et Eric Quintin en avant première sur la TV Suisse. Hallucinant et consternantmerci Louise pour le reportage en avant-première. Je crois qu’il va faire du bruit. Excellent documentaire, qui constitue une étape supplémentaire de dénonciation par rapport au documentaire de Serge Bilé sur le même sujet mais daté d’il y a presque 10 ans.

Je reste persuadée comme je l’écrivais il y a peu sur l’Envers du Décor qu’il faut une convergence des luttes de toutes les femmes pour contraindre vraiment l’institution cléricale à aborder ces crimes sans hypocrisie ni tentative de minorer les faits criminels ou de les étouffer. Tant que les femmes ne s’uniront pas toutes ensemble, nous ne pourrons rien obtenir. J’espère vivement que les religieuses et ex-religieuses auront cette prise de conscience rapidement. Cela seulement pourra faire changer les choses. Tant qu’on raisonne de façon catégorielle, on ne se sort pas des problématiques. Si l’on raisonne dans le « tous ensemble », c’est là qu’on trouvera les solutions.