Ensembles mobiliers, tome 17 (1959-1960) PDF

L’histoire de Chypre est celle d’une île méditerranéenne située au carrefour de l’Europe, du Levant et de l’Afrique. Chypriotes grecs étant majoritaires et les Chypriotes turcs minoritaires, tandis que les Britanniques conservent des enclaves militaires ensembles mobiliers, tome 17 (1959-1960) PDF souveraineté de la Couronne. Un établissement Néolithique précéramique A sur l’île est attesté depuis 2011 à Klimonas daté entre 11100 et 10600 ans, soit plusieurs siècles antérieurs à ce qui était admis jusque là. Une civilisation originale se développe sur l’île au carrefour des voies de passages entre le Proche-Orient et le monde méditerranéen, grâce aussi à la présence de minerais de cuivre dans son sol.


Les figures de terre cuite évoquent une vie rurale et des scènes cultuelles. Entre 1900 et 1600, les sites habités se multiplient et certains sont même fortifiés comme Krini et Dhikomo. Enkomi, Hala Sultan Tekké, Kition, Ayia Irini, Morphou ou Paphos. L’influence syrienne est importante dans le domaine religieux. On construit des temples orientaux dans les villes et les sacrifices d’animaux sont courants.

Dans ces vastes ensembles architecturaux, on trouve une grande salle à piliers, un autel en plein air, des tables à offrandes et libations, des ateliers et des réserves car les temples sont aussi des lieux économiques. Après une période de paix assez longue, peu avant 1200 l’île est le théâtre de destructions nombreuses. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Finalement, ces derniers parviennent à annexer l’île, qui est intégrée à leur empire. Après une longue période perse, l’île passe sous le sceptre d’Alexandre le Grand, et, après sa mort, sous celui des Ptolémées d’Égypte. Lors de la division de l’Empire romain, Chypre reste dans le giron de l’Empire romain d’Orient, autrement dit de l’Empire byzantin. La période de co-dominion dura jusqu’en 965, quand l’empereur byzantin Nicéphore Phocas reconquit l’île.