Discours de guerre : Edition bilingue PDF

Please forward this error screen to 192. Un article de Wikipédia, l’discours de guerre : Edition bilingue PDF libre.


Futur Nobel de littérature, le Premier Ministre britannique prenait un soin de styliste à l’écriture de ses discours de guerre. Au plus noir de la bataille d’Angleterre, dans un Londres harcelé par les bombardements allemands, chaque mot devait porter, frapper. Du sang, du labeur, de la sueur, des larmes. Mais le génie de Churchill, c’est beaucoup plus qu’un sens permanent de la formule. C’est une métrique incomparable, une musique et aussi cette voix, qu’on croit entendre, rocailleuse, emmêlée, essoufflée ; six ans durant, elle a incarné la résistance des Alliés contre l’Axe. Le lecteur trouvera rassemblé ici le meilleur des discours de guerre de Churchill. Indisponibles en français depuis la fin des années cinquante, ils ont été entièrement retraduits, commentés et sont présentés en regard de leur version originale.

Platon écrit aux environs de 380 av. Il est constitué principalement d’une longue série de discours portant sur la nature et les qualités de l’amour. Tò sumpósion en grec est traduit traditionnellement par Le Banquet, terme désignant une réception, une fête mondaine. Le Banquet est avec le Phèdre l’un des deux dialogues de Platon dont le thème majeur est l’amour. Dans ce dialogue, Éros est représenté différemment en fonction des personnages du dialogue. Pausanias fait la distinction entre deux amours et relations sexuelles.

Suit un éloge de l’amour vertueux, fidèle, non attaché au corps. Faisant parler Éryximaque, Platon approuve la distinction des deux Éros faite par Pausanias, et la complète : l’Éros ne réside pas seulement dans l’âme mais aussi dans la beauté,  dans les corps de tous les animaux, dans les productions de la terre, en un mot, dans tous les êtres. Socrate comme buvant jusqu’à l’aurore l’autre dissuade de boire dans de grands vases. Platon dans son Phédon, citant ceux qui se trouvaient auprès de Socrate, ne parle pas de Xénophon.