Deux siècles à Normale Sup I (Petite histoire d’une Grande Ecole) PDF

C’est d’abord en Allemagne qu’elle apparaît, notamment grâce à Friedrich List, Bruno Hildebrand, Karl Knies, Wilhelm Roscher, Carl Menger, etc. La Deux siècles à Normale Sup I (Petite histoire d’une Grande Ecole) PDF-Bretagne parle, quant à elle, plutôt d’économie politique.


Certains historiens expliquent que la branche de l’histoire économique proclame la relativité de toute théorie économique, la prépondérance de l’étude historique pour les problèmes économiques ainsi que l’utilisation de lois économiques. Dès 1892, l’histoire économique met en place une méthodologie originale basée sur la quantification. C’est en Allemagne que surgit l’un des premiers conflits méthodologiques : Gustav Schmoller, en 1883, estime qu’une théorie économique n’est valide que si elle se base sur une analyse historique de la société, il rejette donc les théories économiques pures. Cette branche ne peut être comprise qu’en prenant en compte le contexte intellectuel et culturel des États-Unis de l’époque. Les Français tournent le dos à cette démarche car ils reprochent le manque de critique historique et l’utilisation d’analyses contrefactuelles. Cette multiplication des sous-disciplines de l’histoire économique est caractéristique de l’éclatement actuel des différents courants historiques. En fait, si les deux sujets maîtres, économie et histoire restent uniques – réunis, ils forment la structure de la discipline.

L’utilisation des méthodes et lois propres à la discipline économique comme les mathématiques, l’économétrie ou les statistiques s’appliquent ici à la critique historique. An Introduction to Economic History, Oxford, 1991, p. Entre héritages et renouvellements, Villeneuve d’Ascq, 2012, p. Economic History and the Modern Economist, Oxford, 1986, p.