De l’Orateur : Livre I PDF

Cet article est une ébauche concernant la littérature et la politique. Un orateur ou une oratrice est une personne qui tient de l’Orateur : Livre I PDF discours en public. Démosthène ou Cicéron étaient de grands orateurs de l’Antiquité.


De l’Orateur, traité de rhétorique en trois dialogues, par Cicéron, composé vers 55 av. L’Orateur, autre traité de Cicéron, composé vers la même époque. Cette œuvre est dédiée à Brutus. Vies des orateurs grecs, compilation de biographies historiques formée des matériaux d’une œuvre perdue, composée par Plutarque, intitulée Vie des orateurs grecs. Le livre des orateurs, par M.

Cormenin, publié en 1836 sous le pseudonyme de Timon. Dialogue des orateurs, attribué à Tacite. L’Orateur du Peuple, par Fréron, journal sous la Révolution française. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 8 juillet 2018 à 16:37. Bernardin de Sienne par Le Greco. Bernardin nait le 8 septembre 1380 à Massa Maritima d’une illustre famille de Sienne, les Albizeschi. Il commence ses études à Massa, puis se rend à Sienne en 1391, dans la maison de son oncle, qui, sans enfant, l’élève comme son fils. En 1397, après avoir suivi les cours de l’université de droit canon pendant trois ans, Bernardin rejoint la Confraternité de Notre-Dame, attachée à l’hôpital Santa Maria della Scala.

Trois ans plus tard, une épidémie de peste frappe la ville de Sienne. Statue de Bernardin de Sienne par Antonio Raggi. Bernardin, tenant le monogramme, les mitres à terre. Saint Bernardin guérissant une fillette, Pinturicchio.

Il étudie non seulement les pères de l’Église, mais également les œuvres d’auteurs franciscains  interdits , comme Jacopone da Todi, Ubertin de Casale et Pierre de Jean Olivi. S’ensuit une période de prédication à Pavie en 1410, après le sac de la ville par le condottiere Facino Cane. Sienne, en 1411, Bernardin tombe malade de la peste. Il affronte la maladie avec une fermeté sereine et avec une conscience claire de la pureté de sa vie. En 1416, il prêche de nouveau à Padoue, puis à Mantoue, sans beaucoup de succès.

Après un séjour à Fiesole, il retourne en Lombardie, à Ferrara, pendant la peste de 1417, puis se rend à Gênes pour la prédication de l’Avent. Bernardin obtient progressivement une immense influence sur les turbulentes et luxurieuses villes italiennes. Amené à prêcher sur les places de marchés, son audience atteint parfois les trente mille auditeurs. D’après un biographe florentin, Bernardin  nettoya l’Italie de tous les péchés dont elle foisonnait. Dans plusieurs villes, les réformes provoquées par le saint sont nommés les Riformazioni di frate Bernardino. Dans ces bûchers, le peuple jette miroirs, parfums, perruques, jeux de cartes, dés, jeux d’échecs, et toutes sortes de frivolités. Mais le mot d’ordre de Bernardin, comme saint François d’Assise avant lui, est  la paix.