Comptes Rendus Des Seances de La Societe de Biologie Et de Ses Filiales, Volume 12 PDF

L’agent de la tuberculose bovine, Mycobacterium bovis, qui peut induire comptes Rendus Des Seances de La Societe de Biologie Et de Ses Filiales, Volume 12 PDF infections tuberculeuses chez l’homme, fut ainsi utilisé dans l’espoir de trouver un vaccin contre la tuberculose humaine. Ce bovo-vaccin, constitué de bacilles de type humain vivants et desséchés, s’avérera inefficace et même dangereux. Saturnin Arloing avait déjà conduit des travaux très aboutis dans le domaine de la vaccination contre la tuberculose bovine. Martin réussissent à vacciner quelques lapins par l’inoculation à virulences croissantes de cultures de tuberculose aviaire, tout d’abord affaiblies par le vieillissement.


Paris, Albert Calmette prend la responsabilité de l’Institut Pasteur de Lille en 1895. Calmette et Guérin font ingérer des cultures de tuberculose d’origine bovine, humaine, aviaire et phléolique à des chevreaux, à des chèvres et boucs adultes par différents procédés : introduction directe de cultures dans les voies digestives, ou contamination du lait d’alimentation. Nocard leur fournit une culture de M. Bovis isolée d’une vache tuberculeuse en 1902. En 1905-1906, ils constatent que de jeunes bovins guéris d’une tuberculose expérimentalement provoquée ne sont pas réinfectés. Calmette et Guérin intitulé Sur la vaccination contre la tuberculose par les voies digestives. En 1913 le vaccin est testé sur de jeunes bovins et des singes de différentes espèces.

Calmette autopsie les animaux et les déclare sains. Le vaccin est aussi essayé sur des nouveau-nés le 18 juillet 1921 à la crèche de la maternelle de l’hôpital de la Charité, à Paris. C’est en 1922 qu’est signée une convention entre l’Institut Pasteur et le gouvernement général de l’Afrique-Occidentale française fondant en Guinée française l’établissement auquel sera donné le nom de Pastoria. Maurice Delorme en devient l’assistant en 1925. La vaccination se développe à partir de 1924, notamment dans les dispensaires.

Benjamin Weill-Hallé et Raymond Turpin effectuent des vaccinations à l’École de Puériculture. Entre 1925 et 1927 Couvelaire vaccine à Baudelocque, 305 nouveau-nés. Dès 1925, au Canada, le Conseil de la recherche médicale met en place l’Associate Committee for research on tuberculosis and BCG pour étudier tant l’utilisation humaine que vétérinaire. Baudouin initie des essais cliniques en 1925.