Carnets du grand chemin PDF

Mais carnets du grand chemin PDF’a des montagnes dans les Vosges? Eh bien figurez-vous que oui, et de bien belles même. Et c’est probablement ceux qui ironisent le plus qui les connaissent le moins.


L’ascension du Grand Ballon leur remettrait probablement les idées en place ! Ne vous y trompez pas : les Vosges sont un vrai terrain de jeu pour les amateurs de moyenne montagne et de nature. Pas besoin de marcher des kilomètres sur le bitume pour entrer dans le vif du sujet ici. La ville de Guebwiller est en effet enserrée de chaque côté par la forêt. Un chemin forestier fait immédiatement suite au goudron de la dernière rue. En quelques minutes, on est avalé par l’ombre des arbres.

Et les choses sérieuses démarrent simultanément. Ce premier jour n’a rien d’une balade de santé. Mes conseils pour cette première journée Ne pas hésiter à ré-imaginer l’itinéraire : le balisage du Club Vosgien est, à peu de chose près, d’une rigueur exemplaire. Et le maillage des sentiers suffisamment dense pour ne pas limiter le marcheur à un seul itinéraire. Faire la pause à Judenhut : le jour du tournage, on a croisé deux randonneurs arrêtés pour leur pause pique-nique en plein milieu du chemin. Ne faites pas comme eux ! Le col et la cabane de Judenhut sont un endroit de rêve pour la pause du midi.

Cela doit être votre objectif de la mi-journée. L’endroit est en soi déjà magnifique. Ne pas manquer les petits belvédères en cours de route : j’en ai recensé deux, relativement dans le même secteur. Il s’agit du  sommet  d’Ebeneck et des Rochers de Saint-Pirmin. Les deux s’atteignent au-delà de Münsteraeckerle. Chaque fois en quittant le sentier principal. Ne pas partir au-dessus de son rythme : l’ascension du Grand Ballon depuis Guebwiller est une affaire de rythme.