Carnavals et fêtes d’hiver PDF

Le Gille est le personnage le plus célèbre du carnaval de Binche, en Belgique. Le Gille apparaît pour la première fois dans les textes en 1795 carnavals et fêtes d’hiver PDF tant que personnage se révoltant contre le régime politique français du Directoire qui voulait interdire le port du masque. Le costume proprement dit se compose d’une blouse et d’un pantalon, tous deux confectionnés dans de la toile de lin. La collerette est portée aux épaules.


Elle est confectionnée à partir d’environ 150 mètres de ruban plissé blanc, est bordée de dentelle ou de franges dorées et est agrémentée d’une cocarde blanche. Les manchettes et les parements blancs du pantalon sont confectionnés de la même manière que la collerette. Il s’agit de toile rembourrée, recouverte de laine jaune et rouge. Le Gille porte également sur la poitrine un grelot, contre le plastron. Les chaussons sont portés pour le confort du pied. Ils sont fabriqués à partir de laine blanche et l’on veille à ne pas faire de couture, ceci afin de ne pas blesser le pied. Le chapeau de plumes pèse de trois à quatre kilos.

Huit à douze grandes plumes constituées de 240 à 290 petites plumes d’autruches blanches ou légèrement teintées sont nécessaires à la fabrication d’un chapeau d’un Gille. Cet ensemble de plumes est monté sur une  buse  en carton enveloppée d’une toile fixée à la colle forte et munie d’une jugulaire. Le masque de cire typique se porte le matin du Mardi gras. Il ne peut donc être commercialisé ailleurs qu’à Binche. Panier à salade en fer, il est remplacé par le panier d’osier tressé en 1880.

Rempli d’oranges sanguines, le gille en lance entre 30 et 40 kilos dans la foule. Le ramon est un petit balai constitué de branches de bois assemblées avec des ligaments de rotin. Le Gille lance son ramon au passant qu’il désire saluer, puis le récupère en embrassant la personne à qui il a lancé son ramon. Il s’agit bien de personnages, mais ce sont des hommes costumés, pas des  géants . Les géants sont des personnages portés, comme on peut voir à la Ducasse d’Ath, par exemple. Le Gille est bossu, son costume étant rempli de paille. Il se fait que dans certains carnavals de la région, les  bosses  de Gilles sont brûlées le dernier jour du carnaval.

Cela ne se fait pas à Binche, quoi qu’en dise Le Petit Larousse. Gille s’est largement propagé à travers les carnavals des communes de la région du Centre et des alentours. On peut donc proposer une définition plus générale du Gille, à savoir qu’il est le personnage traditionnel le plus célèbre des carnavals de la région du Centre et de certaines villes et communes belges. Rechercher les pages comportant ce texte.