Assemblages bois-bois et bois-métal: Dimensionnement des assemblages de type tiges, D’après l’Eurocode 5 PDF

Nous annonçons la création de BESTREMA, un bureau d’études structure spécialisé dans les monuments anciens. Les nouveaux articles que nous écrirons seront désormais mis assemblages bois-bois et bois-métal: Dimensionnement des assemblages de type tiges, D’après l’Eurocode 5 PDF ligne sur bestrema. Les anciens articles qui ont déjà été publiés ces deux dernières années resteront à votre disposition sur Combien ça porte.


Avec la collection  » Guides eurocodes « , le C5TB offre aux professionnels du bâtiment des outils pratiques relatifs aux méthodes de conception et de calcul figurant dans les normes Eurocodes. L’objectif de cette collection, dirigée par le C5TB, est de présenter de manière synthétique de nombreux points de conception-calcul pouvant présenter des difficultés d’application pratique, du fait de leur nouveauté ou de leur relative complexité. Pour tous les guides de la collection, avec ou sans recours aux calculs automatisés, les auteurs présentent de manière pédagogique et concise le déroulement des phases de calcul traitées, en citant systématiquement l’article, ou les articles, concerné(s) de l’eurocode. Cette méthode a pour but d’éclairer le projeteur sur l’objectif et les choix essentiels en phase calcul, en délestant l’approche de tout ce qui pourrait présenter des difficultés d’interprétation. Le parti pris est de permettre, outre le recours éventuel à des logiciels ou des feuilles de calculs Excel, la possibilité d’un calcul manuel utilisant des tableaux ou abaques. Dans certains cas, libre choix est ainsi laissé au calculateur de recourir à la méthode qu’il juge la plus adaptée au cas particulier à traiter et aux moyens dont il dispose. Ce guide, élaboré par FCBA et ACE, s’inscrit dans ce programme général. II est destiné à permettre le calcul des assemblages de type  » tiges  » utilisés dans les connexions entre éléments de structure en bois. Les outils et méthodes de calcul proposés permettent de respecter les principes de dimensionnement figurant dans la norme NF EN 1995-1-1 (Eurocode 5, partie 1-1).

Nous vous remercions d’avoir suivi ce blog, et nous remercions tout particulièrement les lecteurs qui ont partagés avec nous leurs observations sur les structures des monuments anciens. Elles sont généralement présentées dans les traités de charpenterie en même temps que les autres défauts du bois, avec les nœuds, le fil tort, les roulures, etc. Les fentes de retrait sont désignées de diverses manières dans la littérature. Elles sont appelées fentes, fissures, fissures longitudinales, gerces, ou encore gerces de séchage. Nous retiendrons dans la suite le terme fente de retrait qui nous parait le plus adapté, et reviendrons à la fin de cet article sur les termes utilisés dans quelques traités de construction de l’antiquité au XIXe siècle. Les sources récentes auxquelles nous ferons référence dans cet article sont pour la plupart en anglais ou en italien.

Les fentes de retrait sont nommées checks ou shakes2 en anglais et fenditure longitudinali ou fenditure da ritiro en italien. Taux d’humidité   Comme son nom l’indique, le taux d’humidité est une mesure de la quantité d’eau contenue dans le bois. Il est également appelé teneur en eau ou taux hygroscopique. Il n’y a pas de retrait dans cette phase. Dans cette phase de séchage, sous le point de saturation des fibres, se produit le retrait qui va provoquer l’apparition des fentes. Mécanisme d’apparition des fentes   L’apparition des fentes de retrait est liée à deux propriétés du bois.