Annie Ernaux: Une Poetique De La Transgression PDF

Cet article est une ébauche concernant la littérature française et la sociologie. Journal extime est une œuvre publiée par Michel Tournier annie Ernaux: Une Poetique De La Transgression PDF 2002.


Cette écriture a une double portée : littéraire et sociologique. 2002, Michel Tournier établit une nette distinction entre l’intimité et l’extimité du genre diaristique. De fait, dans son Journal extime, Michel Tournier propose au lecteur une suite de courts paragraphes rédigés de manière journalière mais principalement composés d’événements extérieurs à sa personne : évolution de son jardin et du climat, personnalités croisées, entretien de sa maison, voyages effectués L’écriture diaristique y est vécue comme une ouverture vers l’extérieur. Aujourd’hui, pendant quelques minutes, j’ai essayé de voir tous les gens que je croisais, tous inconnus.

Marguerite Duras, Outside, Albin Michel, 1981. Annie Ernaux, Journal du dehors, Gallimard, 1993. Annie Ernaux, La Vie extérieure, Gallimard, 2000. Pierre Bourdieu, Esquisse pour une auto-analyse, éd. Ce que le sociologie fait de la littérature et vice-versa, Publibook, coll. Christine Dupuit,  L’écriture biographique en sociologie , Enquête. Annie Ernaux,  Avant propos , Journal du dehors, Gallimard, 1993.

Romain Giordan,  S’arracher au piège de l’individuel  : une étude du concept de transpersonnalité autobiographique chez Marguerite Duras, Annie Ernaux et Hervé Guibert, Mémoire de Master Littérature française, sous la direction de Jean-Louis Jeannelle, Université Paris IV-Sorbonne, 2009-2010. Hugueny-Léger,  Journaux intimes et extimes : pour un va-et-vient entre le dedans et le dehors , Annie Ernaux, une poétique de la transgression, Peter Lang, 2009. Nouhad Mansouri,  L’intimité est le début de la trahison, l’intime trompe ou détrompe , Quid. Annie Ernaux, un œuvre de l’entre-deux, Artois Presse Université, 2004. Marie-Hélène Voyer,  Territorialité et identité féminine : la banlieue comme espace de questionnement et de construction identitaire dans le Journal du dehors d’Annie Ernaux , colloque Territorialité et identité, Université Laval, 2009. Annie Ernaux et Jacques Pécheur,  Une place à part , entretien, Le Français dans le monde, mai-juin 2000. Stig Legrand, Journal extime – Michel Tournier, Les Mots clefs, juin 2003.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 1 mars 2019 à 07:12. Annie Ernaux à la 30e Foire du livre de Brive-la-Gaillarde, le 5 novembre 2011. Annie Ernaux passe son enfance et sa jeunesse à Yvetot en Normandie.

Annie Ernaux fait son entrée en littérature en 1974 avec Les Armoires vides, un roman autobiographique. Les Années, vaste fresque qui court de l’après-guerre à nos jours, publiée en 2008, est récompensée en 2008 et 2009 par plusieurs prix. L’Atelier noir, qui rassemble différents carnets d’écriture constitués de notes, de plans et de réflexions liées à la rédaction de ses ouvrages. La même année, une anthologie intitulée Écrire la vie paraît dans la collection  Quarto . Orne — première expérience sexuelle qui restera pour elle, comme elle l’écrit dans l’ouvrage,  la grande mémoire de la honte, plus minutieuse, plus intraitable que n’importe quelle autre. Par ailleurs, le prix Annie-Ernaux dont elle est la  marraine  porte son nom.

Très tôt dans sa carrière littéraire, Annie Ernaux délaisse la fiction pour se concentrer sur le matériau autobiographique que constitue son enfance dans le café-épicerie parental d’Yvetot, en Normandie. La dernière phrase de Les Années propose une synthèse de l’œuvre d’Ernaux, de ses ambitions, mais surtout de son style :  Sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus jamais , sauver  toutes les images disparaîtront . Selon elle, cette démarche sociologisante permet d’élargir le  je  autobiographique traditionnel :  Le  Je  que j’utilise me semble une forme impersonnelle, à peine sexuée, quelquefois même plus une parole de  l’autre  qu’une parole de  moi  : une forme transpersonnelle en somme. Bourdieu ayant été pour elle  synonymes de libération et de  raisons d’agir  dans le monde .