Amélioration des performances et protection des liaisons CCHT PDF

Convertisseurs à thyristors sur le pôle 2 de la ligne Inter-Island en Nouvelle-Zélande. Cela permet d’échanger de l’énergie entre des réseaux sans les connecter directement et donc en évitant la propagation des instabilités d’un réseau à l’autre. De manière plus générale, la stabilité des réseaux est améliorée, le flux d’énergie s’interrompant si une instabilité ou un défaut est détecté d’un côté de la liaison, qui amélioration des performances et protection des liaisons CCHT PDF se propage donc pas. Au-delà de ce point, les liaisons HVDC permettent un net gain en termes de stabilité.


Généralement les performances des liaisons à courant continu haute tension (HVDC) sont étroitement liées à leur comportement en régime dynamique. Les application de défauts dans la liaison continue, peuvent conduire à des instabilités voir même l’arrêt de la liaison. Une des solutions envisageables est l’implantation d’une stratégie de commande et l’insertion d’un dispositif de protection pour les liaisons HVDC, afin d’unifier et d’optimiser les performances Ces travaux répondent à une problématique sur les performances d’une liaison HVDC classique. Dans ce contexte, la liaison doit être dotée d’un système de protection qui apportent des actions nécessaires, adéquates, rapides et efficaces. Pour atteindre cet objectif, une liaison HVDC en configuration monopolaire a été modélisée, la robustesse de commandes et de protections est mise à l’épreuve.

La technologie HVDC est apparue dans les années 1930. Elle a été développée par ASEA en Suède et en Allemagne. Articles connexes : Nécessité de la haute tension et Guerre des courants. Dans les années 1880 eut lieu la guerre des courants entre les partisans d’un réseau à courant continu comme Thomas Edison et ceux d’un réseau à courant alternatif comme Nikola Tesla et George Westinghouse.

Ainsi dans les réseaux actuels, la puissance électrique est produite en courant alternatif, transportée, distribuée et consommée très majoritairement en courant alternatif. Ce n’est qu’avec le développement de l’électronique de puissance avec notamment l’invention des diodes à vapeur de mercure que l’utilisation de courant continu à haute tension est devenue possible. La technologie HVDC LCC offre de grands avantages pour le transport d’une grande puissance depuis une centrale électrique vers une charge éloignée. Inversement le courant continu haute tension implique des pertes supplémentaires dans les stations de conversion. Il en résulte donc une longueur de ligne au-delà de laquelle un projet de ligne à courant continu est rentable. Les exemples les plus marquants sont les connexions entre barrages, barrage des Trois-Gorges, barrages du Tibet ou Itaipu, et centre de charge : côte chinoise, Sud-est brésilien.