Écoute les bruits des moteurs PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés écoute les bruits des moteurs PDF utiliser ces médias ?


Écoute les bruits des moteurs

Illustré par Christian Broutin, Donald Grant, Daniel Moignot, Jame’s Prunier

Appuie sur la puce et écoute le sifflet du train, la sirène des pompiers, les réacteurs de l’avion…

L’ATBF permet une détection jusqu’à plusieurs centaines de kilomètres. Un sonar actif émet une impulsion sonore et écoute son écho sur les obstacles qu’elle rencontre. Les bases d’émission et de réception des signaux sont appelés antennes et sont formées de plusieurs hydrophones. La fréquence d’émission du sonar est choisie en fonction de son utilisation. Plus on descend en fréquence, plus les distances de détection sont grandes, mais on perd en finesse et les antennes deviennent très grandes et très lourdes. Car l’autre difficulté rencontrée tient au fait que l’eau de mer n’est pas un milieu homogène.

D’une part, la propagation est perturbée par le relief du fond, les animaux marins et le plancton. En effet, la mise en œuvre d’un sonar actif rend son porteur détectable et identifiable, puisque émettant un son très caractéristique. Il n’est pour cette raison pratiquement pas utilisé par les sous-marins, qui mettent en œuvre plusieurs types de sonars passifs. Les hélicoptères de lutte anti-sous-marine mettent également en œuvre des sonars actifs dit  trempés  à moyenne fréquence, qu’ils treuillent et immergent en vol stationnaire. Les plus petits sondeurs ressemblent à une lampe-torche étanche. L’utilisateur le pointe dans l’eau, presse un bouton, et peut alors y lire une distance.